Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

OMBRE ET POUSSIERE - français

PDF
Imprimer
Envoyer

OMBRE ET POUSSIÈRE

 

À Friederike Mayröcker

 

Ami, rien n'est

Que ce qui a conscience d'exister !

 

Le Destin, aurige aveugle du temps obscur

Guide inexorablement, dans sa hâte frénétique,

Ceux qui sont

Et ceux qui semble être,

Vers l'abîme absolu de la mort !

 

Et alors, Ami,

C'est l'oubli sur l'oubli,

La dépouille sur la dépouille

Et la ruine sur la ruine !

 

Je pense à tout cela en marchant vers la mer

L'âme flottant lentement en chantant

Dans la profonde et amicale lumière du midi !

 

Les heures, impassibles sœurs du temps impérial,

Tremblent et s'en vont, toutes mouillées de larmes,

Vers l'impalpable éternité

Sur les ailes couleur claire de lune de l'éther !

 

Un lointain murmure, venu des nids soyeux

Où dorment, dans une étreinte agitée,

Les jeunes oiseaux enfants et le vent,

Plonge mon être dans une exaltation révérencieuse !

 

Amies de cette flottante paix d'azur,

Les Muses aux pieds couverts de roses grenat,

Vont ensevelir mon corps

Devenu lyre et brasier d'amour !

 

Endormi

Dans la Grande Année galactique ,

En compagnie des hommes devenus pures images

Du ciel et des dieux !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 1er novembre 2017

 

Glose :

 

Friederike Mayröcker, née le 20 décembre 1924 à Vienne, considérée comme la plus grande poétesse autrichienne. Elle a vécu avec son compagnon, le poète Ernst Jandl jusqu'à la mort de celui-ci, et a écrit avec lui plusieurs pièces radiophoniques.

Elle est élue membre de l'Académie des arts de Berlin, en 1973.

En 2001, Friederike reçoit le très prestigieux Prix Georg-Büchner. Elle est sur la liste des écrivains pressentis pour le Prix Nobel, obtenu par sa compatriote Elfride Jelinek.

 

Aurige (n.m.) : un aurige est un conducteur de char de course, ou de char de guerre, dans le contexte gréco-romain. Le cocher le plus expérimenté qui peut conduire le quadrige porte le titre d'agitator.

 

L'aurige est généralement représenté revêtu d'une tunique courte, la tête protégée par un casque de cuir, un fouet à petit manche dans la main droite et les  guides autour de la taille et attachés derrière le dos (technique étrusque reprise par les Romains) pour éviter de les perdre, d'où le port d'un corset fait de lanières de cuir protégeant le buste contre les frottements des rênes.

 

La Grande Année est une conception propre à certaines cultures traditionnelles, aussi bien occidentales que non-occidentales, qui comprennent le temps comme une structure cyclique. Avec le développement des connaissances astronomiques, elle a évolué du mythe de l'éternel retour aux calculs de la précession des équinoxes.

 

L'astronomie moderne connaît aussi l'année galactique ou « cosmique », définie par la période de révolution du système solaire autour du centre de notre galaxie.

 

L'œuvre de Platon, notamment son dialogue le Timée, est une référence essentielle car elle tente de concilier la vision mythique avec une façon plus positive d'envisager les phénomènes célestes. Son texte parle d'année parfaite ou complètetéléos eniautos »), période après laquelle la configuration du ciel se répète. Ce n'est que deux siècles plus tard que Hipparque établit la vitesse de précession des équinoxes, qu'il estime d'environ 1° tous les cent ans. Aujourd'hui, sa valeur acceptée est légèrement inférieure, produisant un cycle d'environ 25 920 ans. C'est à Ptolémée qu'on attribue principalement la confusion entre ce phénomène observable et la spéculation popularisée par Platon.