Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Frénésie ingénue - français

PDF
Imprimer
Envoyer

FRÉNÉSIE INGÉNUE

« Il pleut des étoiles dans notre lit »

Inger Christensen

 

La danse irrésistible  des merles et des pies,

Le menuet serein des joyeuses mésanges,

L’aérien Verlaine et son amour des anges –

Qui tendrement élèvent mon âme vers l’infini !

 

La paix céleste des mains tendues vers le matin,

Le rythme grêle du cœur, l’anneau de l’univers

Je ferme les yeux du corps sur une intime prière

Lumière des lumières, soupir diamantin !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

 

Marrakech, le 15 octobre 2017

Glose :

Inger Christensen (1935-2009) : poète et écrivaine danoise.  Son père, Adolf Emanuel Christensen, est tailleur. Elle est scolarisée au Gymnasium (lycée) de Vejle jusqu'en 1954 où elle obtient son baccalauréat, puis déménage pour Copenhague où elle entame des études de médecine qu'elle doit interrompre pour des raisons financières. Elle suit alors une formation d'enseignante au centre de formation d'Aarhus dont elle sort diplômée en 1958. C'est à ce moment qu'elle commence à publier des poèmes dans le journal Hvedekorn. Elle rencontre Poul Borum, poète et critique, qui l'oriente à ses débuts dans l'écriture et qu'elle épouse en 1959 ; le couple divorce en 1976.. En 1962, Inger Christensen publie un premier recueil de poèmes, Lys (Lumière), suivi d'un deuxième l'année suivante, Graes (Herbe). En 1963-1964, elle enseigne à Holbæk, au collège des arts, après quoi elle se consacre entièrement à l'écriture.

C'est en 1969 qu'Inger Christensen se fait connaître avec le long poème det (ça) qui lui vaut une renommée internationale. Par la suite, elle publie des romans, comme Det malede værelse (La Chambre peinte) en 1976, qui évoque la ville de Mantoue pendant la Renaissance et a pour personnage principal le peintre Andrea Mantegna. Christensen poursuit son œuvre poétique avec principalement la série de poèmes Alfabet (Alphabet), en 1981, qui a recours à des combinaisons entre un parcours alphabétique et des formules mathématiques comme la suite de Fibonacci comme principe de création. Le recueil relève en cela de la poésie dite systémique (systemdigtning). Elle s'essaie également à de nombreux autres genres, publiant des nouvelles, des essais, des pièces radiophoniques, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra. Elle contribue aussi à des revues comme Krise og Utopi et Chancen. Son dernier recueil de poèmes, Sommerfugledalen (La Vallée des papillons), paru en 1991, est un recueil de sonnets évoquant la mort et l'espoir..

En 1978, Inger Christensen est élue à l'Académie danoise et devient membre de l'Académie européenne de poésie en 1995.

 

Leonardo Fibonacci (vers 1175 – vers 1250) : mathématicien italien. Il avait, à l'époque, pour nom d'usage « Leonardo Pisano » (il est encore actuellement connu en français sous l'équivalent « Léonard de Pise »), et se surnommait parfois lui-même « Leonardo Bigollo » (bigollo signifiant « voyageur » en italien). S'il est connu pour la suite de Fibonacci, il joue surtout un rôle d'une importance considérable en faisant le lien entre le savoir mathématique des musulmans.