Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

HAGAKURE - français

PDF
Imprimer
Envoyer

HAGAKURE

À Toshya Takahashi

Ô katana, ouvre aux atroces afflictions de la vie

La douce immensité de la mort !

Soumets les nobles et valeureuses existences

À la suprême loi écrite par la dignité absolue !

Ô katana, qui, qui fait résonner,

Dans la taciturne beauté de cette nuit démesurée,

Le chant bénéfique de l’été ?

Âme du samouraï,

Toi qui imposes aux dieux ta douceur élégiaque,

Que tu es belle, ornée

De toutes les magnanimes qualités des chevaliers :

Honneur et courage, bienveillance et droiture,

Politesse, sincérité et intransigeante loyauté !

Katana,

Ultime paroles de l’acier, suprême degré de la gloire,

Sobre éclair de lumière tranchante !

Ce visage ouvert aux fouets des tempêtes,

Qui, un instant recueilli, repose, décidé, entre deux temps

Dans les deux mains fermées

De cette solitude insondable !

Maître souriant de la Mort,

C’est ainsi que, transfiguré, je te vénère,

Admirant sur ton cœur nu

La sanglante pivoine,

Fleur et clarté de l’ultime voyage !

Ineffable lucidité qui dissipe la clarté des étoiles

Tout au long de la nuit immobilisée

Dans son admiration suprême !

Cette pure poésie de l’audace

Qui excède toutes les raisons de la langue !

Souffle, mesure,

Rythme et scansion

Du sang qui gicle

Dans la soudaine obscurité

Du l’univers défaillant !

Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 1er octobre 2017

Glose :

Le Hagakure (Shinjitai :葉隠?, littéralement « à l'ombre des feuilles » ou « caché dans le feuillage »), ou Hagakure Kikigaki (葉隠聞書?) est un guide pratique et spirituel destiné aux guerriers.

Il s’agit d’une compilation des pensées et enseignements de Jôchô Yamamoto, ancien samouraï vassal de Nabeshima Mitsushige. Ses commentaires ont été recueillis par un jeune scribe nommé Tashiro Tsuramoto entre  1709 et 1716, mais ils n’ont été révélés que bien plus tard (au début du xxe siècle au public japonais) car gardés jalousement pendant plus de 150 ans par le clan des Nabeshima. À l'origine, le Hagakure est formé de 11 tomes.

Le titre complet serait les Paroles de maître Hagakure, peut-être en référence au fait que Jôchô Yamamoto vivait caché, reclus dans une hutte. Certains pensent que le titre signifie que la sagesse de l'ouvrage est accessible à quiconque sait trouver le sens caché entre les lignes.

Le Hagakure est aussi appelé Le Livre du Samouraï.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'un traité mais d'une suite d'évocations et de réflexions d'un véritable samouraï, ce texte-fleuve expose l'essentiel du bushido, littéralement la Voie du combattant. Ce code guerrier des samouraïs défend une éthique chevaleresque où l'honneur et la loyauté à son suzerain peuvent aller jusqu'au sacrifice de soi mais aussi l'humilité et la discipline nécessaires quant à l'apprentissage et au perfectionnement dans « l'art de la guerre, de la vie et de la mort ».

Le katana est un sabre (arme blanche courbe à un seul tranchant) de plus de 60 cm. Symbole de la caste des samouraïs, il est porté glissé dans la ceinture, tranchant dirigé vers le haut à la ceinture du côté gauche (vers le bas si le porteur en est un cavalier).

Certaines périodes de l'histoire japonaise étant plus calmes, le katana avait plus un rôle d'apparat que d'arme réelle.

Par extension, le terme katana sert souvent à désigner l'ensemble des sabres japonais (tachi, uchigatana, etc.)

Bushido ou Voie du guerrier : code de conduite des samouraïs. Sept grandes vertus confucéennes sont associées au bushido : la droiture, le courage, la bienveillance, la politesse, la sincérité, l’honneur, la loyauté.