Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LE BAL - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

LE BAL

« μέγα δ’ ἐμῆς γέγ[αθε πόλις
λιγουροκω[τί]λυ[ς ἐνοπῆς »

 

Une grande joie est dans la ville,
par le babil mélodieux de ma voix claire »)

 

Corinna

 

La violence du vin, la passion des flûtes

Et l’âme livrée au feu d’un séraphique regard,

La sarabande du cœur qui tremble et s’égare

Dans la forêt des notes, des heures et des minutes.

 

Des bras plus blanc que neige, des lèvres de rubis,

Des rires qui tournoient dans la soie de l’air

Et vous, ma Dame orphique, calice de lumière

Au milieu des songes flottant dans la nuit.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 18 septembre 2017

 

Glose :

 

Corinne ou Corinna (en grec ancien Κόριννα / Kórinna) est une poétesse de  la Grèce ancienne, située habituellement au VIe siècle av. J.-C. Selon les sources de l'Antiquité, comme Plutarque ou Pausanias,  elle est née à Tanagra, en Béotie, où elle rivalise avec le célèbre poète thébain Pindare. Deux de ses poèmes nous sont parvenus sous forme de résumés, le reste des textes préservés provient de papyri du IIe siècle av. J.-C.

Sarabande (n.f.) : danse, à l'origine rapide, puis ralentie pour se rapprocher du menuet.

Orphique (adj.) : relatif à l’orphisme.  L’orphisme est un courant religieux de la Grèce antique connu par un ensemble de textes et d'hymnes, ainsi que par quelques attestations archéologiques : outre Les Lamelles d’or orphique on en connaît certaines représentations ou descriptions au travers de gravures, tablettes ou autres vestiges retrouvés dans des tombes. Le mythe d'Orphée, d'origine obscure et très ancienne, dont l'épisode le plus célèbre est la descente aux Enfers du héros à la recherche de son épouse Eurydice, donna naissance à une théologie initiatique.

Les lamelles d’or orphique : depuis la première moitié du XIXe siècle et encore tout récemment, on a retrouvé dans des tombes de Grande Grèce, de Crète ou de Thessalie, des lamelles d'or, très fines, datables du IVe au II siècle av. J.-C., qui contiennent des instructions destinées à guider, au cours de son voyage dans l'Autre monde, l’âme dûment initiée à une doctrine mystérique, initiation sur laquelle le monde antique a réussi à maintenir le secret.

 

ENGLISH :

 

The Dance

‘μέγα δ’ ἐμῆς γέγ[αθε πόλις
λιγουροκω[τί]λυ[ς ἐνοπῆς’

(“There is great joy in the town

when they hear the melodious babble of my clear voice”)

 

Corinna

 

The violence of the wine, the passion of the flutes

and the soul delivered up to the fire of seraphic eyes,

the saraband of the heart trembling and lost

in the forest of notes, hours and minutes.

 

Arms whiter than snow, ruby lips,

laughter whirling through the silken air

and you, my Orphic Lady, like a calyx of light

amid these dreams floating in the night.

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Jeudi, 21 Septembre 2017 10:40 )