Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

KOMBOSKINI - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

KOMBOSKINI

(chapelet)

 

À L.M.

« O combien j’aime, par un beau soir d’été
Lorsque des torrents de lumière déversent l’or à l’Occident »

John Keats, Sonnet

 

Dans votre âme, ma Dame, voyagent à l’infini

Les astres éternels  et les saisons rapides,

Pur, votre rire perlé pareil aux perséides

Remplit de lumière mon cœur et mes nuits !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 26 août 2017

Glose :

 

Komboskini en grec κομποσκοίνι est un chapelet de prière. C’est un héritage, une bénédiction, qui nous a été légué par les Saints Pères.

 

John Keats né le 31 octobre 1795 à Finsbury Pavement, près de Londres, mort à Rome de la tuberculose le 24 février 1821, est un des poètes romantiques anglais les plus importants de sa génération.

 

Perlé, perlée (participe passé adjectivé du verbe perler) : qui a les qualités de perfection, de netteté de la perle. Perle (n.f.) : du latin perna, « coquillage de mer ».

 

Perséides ou « Larmes de saint Laurent » sont un essaim de météores (ou pluie d'étoiles filantes) dont la taille est comprise entre celle d'un grain de sable et celle d'un petit pois. C'est l'essaim le plus spectaculaire de l'année, étant donné qu'il se produit, pour l'hémisphère nord, lors de la période estivale.

Le mot « Perséides » (Περσείδες) provient du grec et identifie la descendance de Persée (Περσεύς / Perseús), fils de Danaé et de Zeus. Puisque les traînées de la pluie d'étoiles filantes semblent provenir de la constellation de Persée, leur nom est devenu « Perséides ».

« Les Larmes de saint Laurent » est le nom donné traditionnellement et poétiquement à ce phénomène, la fête de Saint-Laurent de Rome étant célébrée le 10 août et le maximum de l'intensité se situant non loin de cette fête.

 

ENGLISH :

Komboskini

(prayer rope bracelet)

 

for L.M.

‘Oh! how I love, on a fair summer's eve,

When streams of light pour down the golden west…’

 

John Keats

 

In your soul, My Lady, the eternal stars

and the hurrying seasons are travelling towards infinity,

your pearl-like laugh, pure , like the Perseids

fills my heart and my nights with light!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges