Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Jaunissent les champs - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

JAUNISSENT LES CHAMPS

« Когда волнуется желтеющая нива,
И свежий лес шумит при звуке ветерка »,

(Quand les champs jaunissants ondulent doucement

Et, fraîche, la forêt bruit sous la musique du vent »)

M. Lermontov

Jaunissent les champs, mon âme, et voilà l’automne,

Une douce mélancolie fait frissonner les feuilles,

La grande maison se vide et plus personne n’accueille

Le pur cristal des voix changées en chants atones.

 

Deux mains délicieuses déposent leur solitude

Sur les iris du temps couché dans l’herbe dorée

Où vont et viennent hâtifs les ocres scarabées

Touchés par les assauts d’une lourde inquiétude.

 

Et je me sens, mon âme, abandonné par tous

Tel un esquif qui flotte au gré des vents hostiles ...

Et veux comme Théocrite changer en douces idylles

 

Mon cœur endolori couvert de tendres mousse !

Comme Lermontov je veux glorifier la vie

Des immortels poètes, pèlerins de l’infini.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Château de Chamarandes, le 20 août 2017

 

Glose :

 

Théocrite (en grec ancien : Θεόκριτος / Theókritos), né vers 315 et mort vers 250 av. J.-C. Poète bucolique grec. Il était considéré comme l’un des sept poètes de la Pléiade poétique.

Idylle (n.f.) : le terme d'« idylle » (du grec ancien εἰδύλλια / eidúllia, littéralement « forme brève », de εἶδος / eĩdos, « la forme ») s'applique à l'origine à un genre poétique de l'Antiquité. Il s'agit de poèmes inspirés par la poésie pastorale de Théocrite, considéré comme le fondateur du genre.

 

Mikhaïl Iourievitch Lermontov (en russe : Михаил Юрьевич Лермонтов), né le 15 octobre 1814 à Moscou et mort le 27 juillet 1841 à Piatigorsk) : poète, peintre et dramaturge russe. Il appartient à une noble famille du gouvernement de Toula, tirant fierté de son origine écossaise (Lermont, Learmount ou Learmonths). Il perd sa mère alors qu'il n'a que trois ans, et son père à dix-sept ans. C'est sa grand-mère Elisabeth Alexéyevna Arsénieff (1773-1845), née Stolypine, qui l'élève. Lermontov s'installe à Moscou en 1827. Sa grand-mère l'y élève selon les règles de la grande aristocratie russe. L’atmosphère que l'adolescent respire diffère peu de celle dans laquelle Alexandre Pouchkine avait grandi, quinze ans auparavant. Lermontov fréquente la Pension noble jusqu'à ce que celle-ci, jugée trop libérale, soit fermée par les autorités. Il s'inscrit ensuite à l'Université de Moscou, en 1831 et 1832. Ses études s’y terminent abruptement, peut-être en raison du rôle joué dans certains actes d’insubordination vis-à-vis d'un enseignant autoritaire.

En 1832 sa grand-mère s'installe à Saint-Pétersbourg. Lermontov la suit et rejoint l’école des Cadets, d'où il sort cornette du régiment des hussards de la Garde impériale.

 

ENGLISH :

When the Fields Grow Yellow

« Когда волнуется желтеющая нива,
И свежий лес шумит при звуке ветерка »,

 

(When the yellowing fields gently ripple

and the cool forest murmurs with the music of the winds)

 

Lermontov

 

My soul, when the fields grow yellow and autumn has come,

a gentle melancholy disturbs the leaves,

the great house is empty and no one now welcomes

the pure crystal of voices turned to lifeless songs.

 

Two delightful hands surrender their solitude

to the irises of time that lie in the gilded grass

where yellow-brown beetles come and go in haste

disturbed by the onset of a grave unease.

 

And I, my soul, I feel abandoned by them all

like a small  boat tossed by hostile winds…

and, like Theocritus, I want to transform into sweet idylls

 

my sorrowful heart covered in tender moss!

Like Lermontov, I want to celebrate the lives

of immortal poets, pilgrims of infinity.

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges