Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

NEZAHUALCOYOTL - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

NEZAHUALCOYOTL

« Moi, qui suis-je ? Je vis en fugitif, chanteur des fleurs. »

 

Nezahualcoyotl

 

Prince, tu as compris que tout est éphémère :

La vie, les fleurs, les rois, les rêves illusoires,

Les somptueux nuages, les langues, la mémoire,

Les cicatrices du temps, les grimoires des pierres.

 

Mais immortels résonnent encore tes chants splendides

Où tes paroles rayonnent et illuminent l’éther,

Toi, mon prince poète, gloire de l’univers,

Mon frère impérial, ami des mots vivides.

 

C’est la nuit limpide et voici que l’air

Réveille la voix des arbres et rend plus lumineux

Ton nom qui sent l’été, tes dits plus joyeux

 

Que le poème vibrant de Tezcoco solaire.

Légère et diaphane,  mobile et généreuse

Ton ombre verse en moi sa grâce vertigineuse !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Chamarandes, le 3 août 2017

 

 

Glose :

Nezahualcóyotl (1402-1472) : son nom signifie en nahuatl signifie « coyote famélique », « l’affamé », ou « celui qui jeûne », surnommé « vénérable qui va l’amble », prince du peuple acolhua de Tezcoco, ville située dans la vallée de Mexico au Mexique, philosophe, architecte et poète, contemporain de Charles d’Orléans. Il fut une des personnalité les plus importantes de la Mésoamérique postclassique.

 

Vivide (adj.) : doué de vividité. Vividité (n.f.) : du latin vividus, « vifs » : Force avec laquelle les images mentales s'imposent à notre esprit.

ENGLISH :

Nezahualcoyotl

‘Me? Who am I? I live a transitory life, a singer of flowers’

 

Nezahualcoyotl

 

Prince you understood that everything passes away:

life, flowers, kings, illusory dreams,

the richness of clouds, languages, memory,

the scars of time, the magical books of stones.

 

But your resplendent songs are still forever heard

where your words shine out and illuminate the ether,

you, my poet prince, glory of the universe,

my imperial brother, friend of striking words.

 

The night is clear and the air is awakening

the voices of the trees , making more luminous

your name redolent of summer, your words more joyous

 

than the vibrant poem of sunlit Tezocco.

Light and diaphanous, fluid and generous

your shadow is pouring into me its dizzying grace!

 

 

Translated from the French of Athanase Vanthev de Thracy by Norton Hodges