Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

CIRCUMINCESSION - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

 

CIRCUMINCESSION

 

Le sommeil échappé du regard des étoiles

Et la rose main de l’aube

Qui se détache avec douceur de la main de la longue nuit !

 

Ô sobre, ô virevoltante espérance,

Dis-moi, tendre amie,

Qui a oublié  ces fleurs séchées de safran

Entre les pages transparentes des mes paupières ?

 

Goût d’une haute sensualité sacrée

Au bout des doigts plongés dans la rivière bleue du ciel

Et cette lumière irréfragable

De la circumincession incessante !...

 

Peut-être est-ce la chaleur de vos mains qui me manque

Est-ce l’absence de musique d’une langue neuve

Capable d’ouvrir la porte secrète de l’ici vers l’ailleurs.

 

Ô vie à l’odeur de larmes et d’errance,

Que  ferons-nous quand tout se mettra à brûler ?

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 2 juin 2017

 

Glose :

Circumincession  (n.f.) : terme théologique. Existence des personnes de la Sainte Trinité les unes dans les autres. Compénétration mutuelle fondée sur l’unité d’essence, en parlant de la Sainte Trinité.

Virevoltant, e (adj.) : du verbe virevolter. Altération du latin gyrare, avec l'influence de l'italien giravolta, « tour en rond », et du latin populaire *volvitare, tourner. Tourner et retourner rapidement sur soi-même ; s'agiter en tous sens avec une certaine légèreté.

 

Irréfragable (adj.) : du bas latin irrefragabilis, du latin classique refragari, « s'opposer à ». Littéraire. Qu'on ne peut récuser : Un témoignage irréfragable.

ENGLISH :

Circumincession

Now sleep has escaped from the gaze of the stars

and the pink hand of dawn

is gently letting loose the hand of the long night!

 

O sober hope, O twisting turning hope,

tell me, tender friend,

who has left these dried saffron flowers

between the transparent pages of my eyelids?

 

There is a taste of noble and sacred sensuality

when fingertips are plunged into the blue river of the sky

and this irrefutable light

of the ceaseless circumincession!...

 

Perhaps it‘s the warmth of your hands I miss

or is it the absence of music written in a new language

which can open the secret door between this place and the beyond.

 

O life with its fragrance of tears and wanderings

what will we do when it all begins to burn?

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges