Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Elévation d'intensité -français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

ÉLÉVATION D’INTENSITÉ

I.

Ô grammaire, quelle éternité entre la grâce et moi ?

Quel abîme ? Quelle félicité d’être triste dans le mal !

 

Recule, mon esprit, devant la fureur de Shakespeare,

Ses conflits te feront mourir d’angoisse !

 

Âme, l’amour est-il toujours joie

Quand il est sacrifice ?

Les hommes, si basse soit leur extrace

Nous apprennent à parler,

Seuls les dieux nous enseignent à nous taire !

 

Notre destin ? Ah, tout le travail se fait en nous

Par nous, pour nous, dans la solitude hautement fleurie.

Tout passe par notre propre sang, par notre bile, par notre chair –

Jour après jour nous découvrons ce que nous sommes vraiment

Et ce que nous avons depuis toujours voulu être.

 

II.

 

Telles sont les pensées, mon Ami,

Venant enflammer la transparence de cette douce matinée

Qui parle avec les feuilles des jeunes figuiers,

De la futilité pompeuse de nos jours,

De notre licence stérile

Et, parfois, si rarement, de la modeste vérité,

Qui fait de la lumière

Une échelle vers le ciel !

 

III.

 

J’écoute les voix délicates de la vie

Et chéris leurs savoureuses inflexions

Aussi souple que les fines branches

Des saules pleureurs.

 

Seigneur, j’aime avec une tendresse enfantine

L’exquise urbanité de leur conversation,

La radieuse clarté de leur sincérité

L’éblouissante limpidité de leur discrétion !

 

Ô suaves voix,  vous qui réparez les vivants,

Vous, intimes exaltations,

Qui nous révélez à nous-mêmes,

Nous clarifiez et nous unifiez !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 8 mai 2017

 

Glose :

Extrace (adj.) : (Vieux) extraction, origine.

 

ENGLISH :

Towards Higher Ground

1.

 

O grammar, what eternity lies between grace and me?

What abyss? How joyful to feel sadness in such evil times!

My heart, don’t give in to a Shakespearean anger,

struggles like those will cause you to die in anguish!

My Soul, is love still joy

if it means sacrifice?

However lowly their origin,

it is men who teach us to talk,

only the gods teach us to be silent!

And our fate? All that work happens inside us,

is done by us, for us, in a solitude that produces abundant blooms.

Everything passes through our blood, our bile, our flesh –

day after day we discover what we truly are

and what we have always wanted to become.

2.

 

Such are the thoughts, my Friend,

which bring fire to the transparency of this soft morning,

a morning which is telling the leaves of the young fig trees

about the pompous futility of our days,

our sterile abuses of freedom,

and, sometimes, very rarely, about the modest truth,

which makes of the light

a ladder towards heaven!

 

3.

 

I listen to the delicate voices of life

and cherish the flavours of their inflections,

pliant as the slender branches

of weeping willows.

Lord, it is with a childlike tenderness that I love

the exquisite urbanity of their conversation,

the radiant clarity of their sincerity,

the dazzling limpidity of their discretion!

 

O sweet voices, you who redeem the living,

you are the intimate exaltations

which reveal us to ourselves,

which purify and unite us!

Translqted from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Lundi, 08 Mai 2017 17:24 )