Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Cinq fleurs bleues de jacaranda (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

CINQ FLEURS BLEUES DE JACARANDA

 

1.

 

Au bout de l’allée, le visage rayonnant du jardinier,

Les belles âmes vont taciturnes parmi les fleurs

Couvertes du manteau de l’amour,

Les yeux fixés vers l’éternité !

 

2.

 

Le sourire du mendiant illumine le visage du jour.

Comme il est doux de divaguer comme lui

Parmi les clameurs de la foule,

Sans but, sans avenir, sans espoir,

N’ayant jamais connu le bonheur !

Et pourtant il sait faire si bien semblant !

 

3.

 

J’ai aimé le monde !

J’ai éprouvé toute les palpitations de la vie

Ai adoré mes amis

Avec une exaltation

Qui couvre l’abîme !

 

J’ai connu la persistance de la profondeur,

J’ai aimé l’autorité de la vérité

De l’homme moral,

Même si cela ruinait mon destin !

 

Ah les douceurs des rêves éveillés !

 

4.

 

Ô silence ! Au lieu de rien clore,

Tu ouvres d’anciennes plaies,

Tu creuses des brèches dans le mur de l’esprit

Et ouvre le terrible désir de perfection !

 

Toi, doux éloignement dans les jours nostalgiques !

 

5.

 

Non, je ne veux pas mourir dans l’ignorance,

Inconscient de moi,

De mon destin spirituel,

De ma part d’éternité !

 

Je veux vivre encore

L’espoir, comme des pommes d’or

Dans chaque main !

 

Seigneur, cette descente vertigineuse en moi !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 15 avril 2017

Glose :

Jacaranda (n.m.) : arbre de la famille des Bignoniacées. Il fleurit en début d’été puis en début d’automne se couvrant de splendides petites fleurs bleues.

ENGLISH :

Five Blue Jacaranda Flowers

1.

At the far end of the path I see the beaming face of the gardener,

beautiful souls like him move silently among the flowers

wrapped in a cloak of love,

eyes firmly set on eternity!

 

2.

The beggar’s smile illuminates the face of the day.

How pleasant it must be to wander like him

through the clamour of the crowd,

aimless, without a future, without hope,

never having known happiness!

And yet he knows so well how to act the part!

 

3.

I’ve loved this world!

I’ve felt all life’s palpitations,

I’ve loved my friends

with such joyfulness

that I managed to hide the abyss beneath!

 

I’ve always looked deeply into the world,

I’ve loved the authoritative truth

of the moral man,

even if it ruined my destiny!

How sweet are waking dreams!

 

4.

Silence! Instead of closure

you open up ancient wounds,

you tunnel through the walls of the spirit

and open up that terrible desire for perfection!

You give me sweet distance on nostalgic days!

 

5.

No, I don’t want to die

without self-awareness,

ignorant of my spiritual destiny,

my part in eternity!

 

I still want to live

in hope, as if we all had a golden apple

in our hands!

 

Lord, feel this dizzying descent in me!

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges