Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Songe halluciné - français :anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

SONGE HALLUCINÉ

 

« Puisque voici venir la douceur du printemps »

 

Stésichore

 

Tu es et tu n’es pas, un rêve délicieux

Qui flotte évanoui parmi les feuilles d’argent

Loi inaltérable du temps évanescent,

Poème jamais écrit d’un livre somptueux.

 

Tu es et tu n’es pas, murmure torrentueux

Qui vient dans la nuit illuminer le temps,

Un pan d’éternité que le soupir du vent

Rend plus limpide encore que le visage d’un dieu.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Halluciné : terme emprunt au latin classique hallucinatus, participe passé de hallucinari, « divaguer ». Dérivé du grec ἀλύειν, « errer, être agité, hors de soi ».  Être en proie à des hallucinations, être hagard.

 

Stésichore (en grec Στησίχορος / Stêsíkhoros, littéralement « qui présente le chœur ») était un poète lyrique grec originaire d’Himère en Sicile, dont la période d'activité s'étend de 570 av. J.-C. à 540 environ av. J.-C. Il a donné à l'instrument lyrique une ampleur, une richesse et une puissance inconnues avant lui.

 

ENGLISH :

 

Hallucinatory Dream

‘For sweet spring is on its way.’

Stesichorus

 

You are and you are not an exquisite dream,

floating swooning among silver leaves,

an iron law of time’s impermanence,

a non-existent poem from a luxurious book.

 

You are and you are not a murmuring torrent,

arising in the night to illuminate time,

a fragment of eternity that the sigh of the wind

makes more limpid than the face of a god.

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy

Mis à jour ( Lundi, 20 Février 2017 14:35 )