Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

MOULAY IDRIS (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

 

MOULAY IDRIS

 

À L.M.

 

Votre âme bénie et pure comme le ciel

D’une vaste nuit d’été où brille Cassiopée

Étend sa haute beauté et rit émerveillée

Devant le savoir des maîtres éternels.

 

Assis sous la splendeur des arbres flamme et or,

Vos doigts impatients feuillettent les pages intimes

Du livre extatique de l’Univers sublime

Tremblant de lumière et de poèmes sonores !

 

Et vos pupilles exquises s’emplissent d’éternité

Où tendrement mêlés montagnes et océans

Enseignent à votre cœur l’amour flamboyant

 

Des sages et des poètes, des saints, des déités

L’aséité de Dieu, Principe et Cause des causes

Essence et forme fluide que cache l’abîme des gnoses.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

 

Glose :

Idriss : prénom hautement saint pour le monde musulman. Il était porté par le premier roi du Maroc. Le prince Idriss de Bagdad, petit fils d’Ali et de Fatima (fille du Prophète Mohammed) fut à l’origine de la naissance du Royaume du Maroc. Après avoir perdu avec les Alaouites la bataille de Fakh, il fuit La Mecque et se réfugie dans le Moyen-Atlas chez des tribus berbères « Awarbas », vivant dans les environs de Volubulis. Ces berbères l’ont porté au trône du premier royaume de l’Afrique du Nord. Il rejetta l’autorité de Bagdad et prit le nom d’Idriss Premier (Idriss El Aqbar). Il fut de Ces Walila (Volubilis) la première capitale du Maroc et y fonda la dynastie des Idrissides (788-948). Il participa à l’unification du Nord du Maroc et contribua à l’islamisation du pays. Après cinq années de règne, il fut assassiné le 16 juillet 793 par un émissaire du calife Abbasside Haroun El Rachid. Sa femme enceinte donna naissance, fin août 793 à un fils, qui régnera comme sultan et imam, sous le nom d’Idriss II (Idriss El Assghar) de 804 à 828.

 

Principales œuvres d’Idriss Premier :

– Frappe de la monnaie à Toudgha.
– Édifie l’actuelle ville qui porte son nom Moulay Idriss Zerhoun.
– Unit des tribus bebères : Zouagha, Louata, Sedrata, Ghaïatha, Nefza, Miknaça, Ghomara, etc.
– Introduit l’islam dans le Maghreb
– Fonde le premier État musulman autonome du Maroc
– Crée la ville de Fès en 789. Son fils en fera la capitale de son royaume.
– Construit la mosquée de Tlemcen (Algérie)

 

Cassiopée est une des 88 constellations du ciel, visible dans l'hémisphère nord. À l'opposé de la Grande Ourse par rapport à la Petite Ourse, Cassiopée est très facilement reconnaissable grâce à sa forme de « W ». Les sommets en sont, d'est en ouest, ε, δ, γ, α et β Cassiopeiae, les cinq étoiles les plus brillantes de la constellation. La pointe centrale du W pointe très approximativement en direction de l'étoile polaire, α Ursae Minoris.

 

Déité (n.f.) : Une divinité ou un dieu, objet de déférence dans différentes religions. Le mot divinité est également utilisé pour désigner l'essence de ces mêmes entités, ou la qualité de quelque chose de suprême ou de divin.

 

Aséité (n.f.) : propriété caractéristique de l’Être qui existe par soi et à l’exclusion de toute dépendance causale ; autonomie absolue dans l’Être. Antonyme : abaliété (c'est le fait d'exister par autrui).

1. Jérôme dit que Dieu est sa propre origine et la cause de sa propre substance, il ne veut pas dire comme le fera Descartes, que Dieu se pose en quelque sorte dans l'Être par sa toute-puissance comme par une cause, mais qu'il n'y a pas à chercher hors de Dieu de cause de l'existence de Dieu. Or cette aséité complète de Dieu entraîne comme un corollaire immédiat son absolue perfection. Gilson, L'Esprit de la philos. médiév.,t. 1,1931

 

Gnose (n.f.) : système de pensée philosophico-religieuse qui se fonde sur une révélation intérieure, permettant d'accéder à une connaissance des choses divines réservée aux seuls initiés et permettant de saisir les mystères amenant au salut.

 

ENGLISH :

 

Moulay Idris

for L.M.

Your soul blessed and pure as the sky

of a vast summer night in which Cassiopeia shines

becomes more noble and more beautiful as you laugh

in admiration at the wisdom of the eternal masters.

 

Seated beneath magnificent trees of flame and gold,

your impatient fingers are leafing through the intimate pages

of the ecstatic book of the sublime Universe

trembling with light and rich resonant verse!

 

And your exquisite eyes fill with eternity

where mountains and oceans join together

tenderly to teach your heart the passionate love

 

of sages and poets, saints and deities, of God the First Cause,

Principle and Cause of all causes, not the abyss of the gnostics

but the essence and fluid form behind all things.

 

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy

by Norton Hodges

Mis à jour ( Samedi, 31 Décembre 2016 17:31 )