Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Fleurissent les philadelphes (A L.M.) français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

FLEURISSENT LES PHILADELPHES

 

À L. M.

 

Fleurissent les philadelphes et l’air dans leurs corolles

Est tendrement liquide, subtil et envoûtant,

Je pense à vous, Madame, à vos sourires d’antan,

Au temps des promenades, à l’âme des barcarolles.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 26 septembre 2016

 

Glose :

Philadelphe (du latin Philadelphus), seringa (ou seringat) : du latin botanique syringa, lui-même du grec syrinx, « flûte, seringue ». Ce nom a été donné à cet arbrisseau parce que son bois, vidé de la moelle, était utilisé par les enfants comme flûte ou seringue.

Le seringa mérite fort bien son appellation de « jasmin des poètes ». C'est assurément un des arbustes les plus parfumés du jardin. Intense et profond, son parfum de fleur d'oranger laisse longtemps sa trace dans le souvenir des premières soirées de juin. Dans le langage des fleurs, il est d'ailleurs symbole de la mémoire. Sa floraison abondante et pleine de charme est incomparable pour une irrésistible touche de romantisme à tout jardin.

Barcarolle ou barcarole (n.f.) : de l’italien barcarola dérivé de barca, « barque ». Forme musicale vocale ou instrumentale. À l'origine, la barcarolle était le chant des gondoliers vénitiens. Une première barcarolle figure en 1699 dans le ballet du compositeur français André Campra (1660-1744) Le Carnaval de Venise. En 1710, sans doute pour répondre au succès de la première, Campra en introduisit une nouvelle dans ses Fêtes vénitiennes. Au XVIIIe siècle, les barcarolles de gondoliers étaient chantées au Trianon.

 

ENGLISH :

 

When the Philadelphus  is in Flower

for L.M.

When the Philadelphus is in flower and in its petals

the air seems tenderly liquid, subtle and bewitching,

I think of you, Madame, of your smiles of yesterday,

of our walks in the avenue, of the soulful music of the barcarolle.

 

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

Mis à jour ( Mardi, 08 Novembre 2016 13:56 )