Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Antara (A L.M.) français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer

ANTARA

 

Toi, le preux sans peur, guerrier impétueux

Et glorieux poète, chanteur des sept cieux,

Apprends-moi, mon frère, à manier sans crainte

La lance et la parole sans  facéties, sans feinte.

 

Toi, le cuirassé d’une cotte étincelante,

Au sabre indien fait d’acier tranchant,

Amant délicieux, ami tout puissant

Et maître absolu de strophes flamboyantes.

 

Chaussé de tes sandales, armé de ton sourire

Et de ta langue alerte, je veux écrire des vers

Plus beaux que les printemps, plus tendres que l’éther

 

Qui font de l’univers leur amoureux empire.

Puis, comme toi dormir sous les baisers du vent

Et les caresses du sable où vit toujours ton chant.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Antar ou Antara (Antara Ibn Chadded el'Absi, en arabe : عنترة بن شداد العبسي) fut un poète arabe pré-islamique du VIe siècle, fils de Chadded, seigneur de la tribu des Beni ‘Abs. Il aurait vécu de 525 à 615 ap. J.-C.

Antar est né d'une servante abyssinienne, ce qui lui valut un mépris auquel il ne put échapper que lorsque son père lui demanda de participer à une contre-attaque sur des tribus qui avaient attaqué les Beni 'Abs. Il montra beaucoup de bravoure et de générosité, ce qui lui permit, entre autres, de pouvoir séduire Abla, sa cousine, dont le cœur lui avait été longtemps refusé à cause de ses origines et de sa peau noire.

Il nous reste de son œuvre de courtes stances lyriques, réunies dans le Divan d'Antar, et il est l'auteur reconnu d'une des sept Moallakât.

Ce personnage, notable par son esprit chevaleresque et sa bravoure, se retrouve dans un roman de chevalerie  du Xe siècle, Le Roman d'Antar, et dans la symphonie No. 2 de Rimski-Korsakov.

« Le Roman d'Antar » est écrit dans un arabe très pur, et qui a joui en Orient, et particulièrement en Syrie, d'une renommée égale à celle des « Mille et Une Nuits ». Il constitue un monument précieux sur les temps antéislamiques (avant l’arrivée de l’islam).

Son auteur serait, d'après l'historien Ibn Abi 0çaibyya,  le médecin Abou’l Moyyed Mohammed Ibn al-Modjeli, qui vivait au XIIe siècle. Mais il semblerait que le texte actuel ne soit que la recension et la transcription de nombreuses traditions orales.

Alphonse de Lamartine a inséré dans son « Voyage en Orient » des « Fragments du Poème d'Antar » et dans « Le Civilisateur » une biographie du poète.

Plusieurs films ont été réalisés sur Antar.

 

ENGLISH :

 

Antara

 

You, valiant knight, fierce warrior

and glorious poet, singer of the seven heavens.

teach me, my brother, to handle without fear

the spear and the forthright word, the word without feint.

 

You, in your sparkling coat of mail

with your curved sword of sharp steel,

are the skilled lover, the all–powerful friend

and the absolute master of dazzling verse.

 

With your sandals on my feet, armed with your smile

and with your striking words, I want to write lines

more beautiful than spring, more tender than the ether,

 

lines that make the universe their empire of love.

Then, like you, I’ll sleep beneath the kisses of the wind

and the caresses of the sand where your song lives forever.

 

 

translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by  Norton Hodges

Mis à jour ( Dimanche, 27 Novembre 2016 22:32 )