Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Nazik Al-Mala'ika (français / anglais : chinois)

PDF
Imprimer
Envoyer

4.

NAZIK AL-MALA’IKA

 

Nazik Al-Mala’ika, ma Sœur arabe,

Ce matin, j’ai mis des roses blanches

Devant ton portrait jauni de jeune fille !

 

Toi qui écartais les nuages

Pour monter dans le monde des astres !

 

Je lis, frissonnant d’envoûtement,

Tes vers tissés de la lumière de ton cœur !

 

Et voici que ta terre bénie

Bruit dans les forêts vertes de mon lit,

Des oiseaux chantent et l’eau du Tigre

Coule entre la blancheur de mes draps.

 

Les étoiles, le soleil et les larmes

Qui ont fait naître tes poèmes immortels

Ouvrent les murs qui m’entourent

Comme un livre qui fait l’éloge

De l’éternité !

 

Ah, toutes tes pensées impérissables

Qui ont connu, Nazik,

Les mêmes mots vivants que moi !

Glose :

Nazik Al-Mala'ika (1922-2007) : (en arabe : نازك الملائكة)). Une des plus grandes poètes irakiennes. Al-Mala'ika est célèbre pour avoir été la première à écrire des vers libres en arabe. Elle naquit à Bagdad dans une famille cultivée : sa mère était déjà une poétesse et son père professeur de lettres. Elle montra son talent très tôt en écrivant son premier poème à 10 ans. Al-Mala'ika obtint en 1944 son diplôme du Collège des Arts à Bagdad et plus tard un Master en littérature comparée à l'Université du Wisconsin.

Son premier livre de poésie publié est intitulé Ashiqat al-Layl (L'Amante de la Nuit). En 1949 suivit Shazaya wa Ramad (Étincelles et Cendres). En 1957 vit le jour son recueil Qararat al-Mawja (Le bas de la Vague).  Son dernier livre Arbre de la Lune fut publié en 1968.

Al-Malaika enseigna dans de nombreuses écoles et université. Elle quitta l'Irak en 1970 avec son mari Abdel Hadi Mahbooba et sa famille après l'accession au pouvoir du parti Baas. Elle vécut d’abor au Kuweit, jusqu'à l'invasion du pays par Saddam Hussein en 1990. Al-Malaika et sa famille partirent alors pour Le Caire, où elle vécut le reste de sa vie.

 

Nazik Al-Mala’ika

 

Nazik Al-Mala’ika, my Arab Sister,

This morning I put white roses

In front of the yellowed portrait

Of you as a young girl!

 

You who parted the clouds

To ascend into the world of the stars!

 

I read, shivering with bewitchment,

Your verses woven from the light of your heart!

 

And now your blessèd homeland

Resounds in the green forests of my bed,

Birds sing and the waters of the Tigris

Flow between the whiteness of my sheets.

 

The stars, the sun and the tears

That gave birth to your immortal poems

Open up the walls that surround me

Like a book giving praise to

Eternity!

 

Ah, all your deathless thoughts,

Nazik, which well knew

The same living words as I!

 

04 納吉克.阿爾瑪萊喀 / NAZIK AL-MALA’IKA

 

納吉克.阿爾瑪萊喀,我阿拉伯姊妹

今天早上我把白玫瑰放在

妳已經泛黃的

年輕少女時代畫像前!

妳已然撥開雲層
上升到群星世界!

我在閱讀時,又顫慄又神往,
妳的詩篇是用妳心靈的光編織!

如今妳淨化的家鄉

在我眠床翠綠森林內迴響,

鳥鳴和底格里斯河水

在我床單的潔白間流暢。

星星、太陽和淚水
誕生妳不朽的詩
敲開我四週的圍牆
像一本書讚美
永恆!

啊,妳一切永垂不滅的思想,

納吉克呀,和我一樣

充分運用了活生生的語言!

 

註:納吉克.阿爾瑪萊喀(1922~2007),伊拉克著名女詩人, 阿拉伯詩壇的自由詩開路先鋒。她出生於巴格達文化家庭:母親是女詩人,父親是文學教授。十歲開始寫詩,展露才華。1944年畢業於巴格達藝術學院,隨後獲威斯康辛大學比較文學碩士。出版詩集有《夜的情人》(Ashiqat al-Layl, 1947年)、《火花與灰燼, 1949》(Shazaya wa Ramad)、《海底》( Qararat al-Mawja, 1957)、《月樹》(shagrt al-qamar, 1968)。

阿爾瑪萊喀在許多中學和大學執教。1970年復興黨掌權後,舉家離開伊拉克,遷居庫威特,直到1990年海珊入侵,再移到開羅度其餘生。