Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Antoine-Jean Gros (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

ANTOINE-JEAN GROS

 

Ami en la tristesse,

Je pense en pleurant à ton suicide,

À ton crépuscule élégant.

 

Ô effrayante gratuité

Du désenchantement !

 

Toi qui as connu

La félicité de la fantaisie,

Les joies invisibles des nobles grillons,

La musique des vignes,

Le regard ouvert aux mystères !

 

 

Comme est palpable

Ta haute solitude –

Princière mesure de ton cœur !

 

Je sens pulser ta main caressante et subtile,

Et vois l’intense errance de ton sang

Et ton élan amoureux vers l’infini !

 

Toi qui sentais à main nue

La respiration divine des esprits !

 

Glose :

Antoine-Jean Gros, baron Gros, né à Paris en 1771 et mort par suicide en 1835. Un des plus grands peintres français néoclassiques et préromantiques. Sa mère Pierrette Durant  est pastelliste. Son père Jean-Antoine Gros  est peintre en miniatures et un collectionneur avisé de tableaux. Il apprend à son fils à dessiner à l’âge de six ans, et se montre dès le début un maître exigeant. Vers la fin de 1785, Gros entre de son propre gré à l’atelier de David,  qu’il fréquente assidûment tout en continuant de suivre les classes du collège Mazarin.