Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Frontières inachevées du songe- poème 101 (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

101.

 

La Fête des morts,

Je suis seul devant l’abîme de ce jour,

J’allume une bougie, tombe à genoux

Et dis à haute voix la prière

Apprise par cœur dans l’enfance !

 

Et soudain, tremblant, j’entends

L’émouvante, la pure voix de ceux

Qui m’ont tant aimé :

 

« Bonjours, Athanase,

Nous sommes là, chéri, toujours là,

Dans chaque parole de ta prière,

Dans chaque frisson

De la flamme de la bougie ! »

 

Ô mon Dieu, comme il est merveilleux

Le chant amoureux de la lumière !

 

Mes morts, laissez-moi caresser

Longtemps vos noms !

 

 

ENGLISH :

 

101.

All Souls Day,

I’m alone before the abyss of the day,

I light a candle, fall to my knees

And say aloud the prayer

I learned by heart in childhood!

And suddenly, trembling, I hear

The moving, pure voices of those

Who once loved me so much:

Our greetings to you, dear Athanase,

We’re here, always here,

In every word of your prayer,

In every tremor

Of the candle flame.

O Lord, how marvellous is

The loving song of the light!

My lost loved ones, let me spend long hours

Caressing your names!

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracyby Norton Hodges

Poème extrait du recueil “Frontières inachevées du songe”.