Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Shaip Emerllahu (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

Shaip Emerllahu

« De quel côté que vous vous tourniez est la face de Dieu »

Le Coran

 

Ami Shaip,

Ton âme généreuse semble dire au monde :

« Je suis le triangle, le cercle,

Le centre, la circonférence. »

 

Tant tes poèmes de feu,

Sans Commencement ni Fin,

Tes mots de silex

Calculés par l’algèbre

Font battre d’admiration mon cœur !

 

Tu incarnes dans tes chants d’or mélodieux

Le sang belliqueux des ancêtres,

Le grimoire des herbes,

L’épée de la Mémoire vive !

 

Mais sans colère,

Ornée de roses blanches

Revient dans la souplesse de tes strophes

L’ardente générosité des printemps.

 

Dans tes veines flamboyantes

Circule, libre et héroïque, le sang austère

De Thucydide et Xénophon !

 

J’aime, assis sur les prés fleuris de ta terre

Où le temps éloquent allonge sa silhouette fine,

Contempler la splendeur vibrante

Du visage de l’aube illyrienne

Et respirer l’odeur délectable

Des voix qui chantent sur les routes !

 

Ami, oublie enfin le deuil liquide

Qui ternit de son haleine douloureuse

Les beaux miroirs de ton cœur !

Que tes rêves d’homme vaillant et les yeux brillants

De ton peuple antique

Viennent alléger le sourd poids

De nos sombres destins !

 

Va, rentre chez toi, mon Ami,

Et accroche une pesante guirlande de narcisses

À ta porte qui ouvre

Sur l’immortel amour lumineux des tiens !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Shaip Emërllahu est né en 1962 à Trebosh, Tetovo. Il a terminé ses études en langues et lettres albanaises à la Faculté de Philologie de l’Université de Pristina et a obtenu un Master en Littérature à l’Université de Tirana. Titulaire d’un Doctorat, il enseigne à l’Université d’État de Tetovo. En 1994, il a publie le recueil de poésies « Le baptême des années », suivi de « Projet brisé » en 1997, et « La moindre mort », en 2001. La même année, l’Académie Orient - Occident » de Bucarest publie en albanais et en roumain son recueil de poèmes « Vdekja e pakte/Putina mooarte ». En 2004, le PEN croate et l’Association des écrivains de Croatie édite son recueil « Poésie » en croate et en albanais tandis que les éditions Feniks de Skopje publient en macédonien un livre de ses poésies choisies « Dvorski sun ». Auparavant, en 2000, en tant que coauteur, il a participé à un livre de témoignages sur les massacres du Kosovo « … Et nous témoignons /We Witness », ainsi que « Ditët e Naimit » (anglais/albanais). La maison d’éditions « La Stanca del poeta -57 » en Italie, publie en 2009 le volume poétique « Stracci di vita ». La même année, le livre poétique « Life’s Rags » est édité en anglais. En 2013, le recueil « Marathon albanais » sort en français.

 

Des recueils de poésies du poète Shaip Emërllahu ont été traduits et publiés en français, anglais, hébreu, espagnol, coréen, ukrainien, hindi, arabe, roumain, turque, polonais, italien, croate, macédonien, etc. Ses poésies figurent également dans des anthologies internationales. Il a participé à des festivals poétiques nationaux et internationaux où il a reçu plusieurs prix littéraires. Il a travaillé comme journaliste pour les médias électroniques et la presse écrite dans son pays et à l’étranger et, pendant des années, a été le rédacteur de la rubrique culturelle du quotidien Flaka. Shaip Emërllahu est le fondateur et le directeur du Festival International de Poésie « Ditët e Naimit ».

Thucydide (en grec ancien Θουκυδίδης / Thoukudídês) est un homme politique et historien athénien né vers 460 av. J.-C. et mort, peut-être assassiné, en 397 av. J.-C.  Il est l’auteur de l’Histoire de la guerre du Péloponnèse, récit du conflit athéno-spartiate qui se déroula entre 431 et 404.

Xénophon (en grec ancien Ξενοφῶν / Xenophôn), né vers 440 av. J.-C., mort vers 355 av. J.-C., est un philosophe, historien et chef militaire de la Grèce antique. Il est resté célèbre pour son ouvrage Les Helléniques, dans lequel il raconte l'histoire grecque entre 411 et 362 av. J.-C.

ENGLISH :

Shaip Emerllahu

 

‘Whichever way you turn, there is the face of God’

 

Holy Koran

 

Shaip, my Friend,

Your generous soul seems to say to the world:

‘I am the triangle, the circle,

The centre, the circumference.’

 

So much do your poems of fire,

Without Beginning or End,

Your words of flint

Calculated like algebra

Make my heart beat with admiration!

 

In your songs of melodious gold you embody

The bellicose blood of your ancestors,

The grimoire of grasses,

The sword of living Memory!

 

But when anger is put aside,

The burning generosity of spring

Adorned with white roses

Returns to the suppleness of your stanzas.

 

In your blazing veins

There circulates, free and heroic, the austere blood

Of Thucydides and Xenophon!

 

Sitting in the flowering meadows of your land

Where eloquent time stretches out its delicate silhouette,

I like to contemplate the vibrant splendour

Of the face of the Illyrian dawn

And breathe the delectable fragrance

Of voices singing on the roads!

 

My Friend, please forget the liquid grief

That tarnishes the beautiful mirrors of your heart

With its sorrowful breath!

May your valiant dreams and the shining eyes

Of your ancient race

Come to lighten the heavy burden

Of our dark destinies!

 

Go, go home my Friend,

And hang a heavy garland of narcissi

On your door that opens

Onto the immortal luminous love of your people!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

 

Mis à jour ( Jeudi, 14 Novembre 2013 11:26 )