Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La nuit, les morts viennent dans ma chambre (français /anglais / chinois)

PDF
Imprimer
Envoyer

La nuit, les morts viennent dans ma chambre


À Daniel Varoujan

 

La nuit, les morts viennent dans ma chambre,

Leurs cœurs dans le mien ne se taisent jamais,

Ils viennent, ils apportent des brins d’herbes vertes

Et des frêles rameaux d’aubépine,

S’assoient délicatement près de mon lit et chantent,

Dans la caressante fraîcheur

Qui flotte autour de leurs visages nocturnes,

Des chansons d’une douceur inimitable.

 

Par la fenêtre ouverte vient le vent clair,

Qui sait si bien bercer mes chagrins

Et remplir mes yeux ouverts de légendes.

 

Dans la cour endormie, sous le tremble,

Claquent les draps blancs sur le haut étendoir

Et sèment une vague stupeur sur le visage émacié du silence.

 

La lune familière, dans ses plus jeunes rayons,

Répand sur nous son antique amitié.

 

Puis, poussant de légers soupirs harmonieux,

Placides, aimables, dociles, mes morts s’en vont

Sur le bout des doigts.

 

Et il y a quelque chose de beau, d’agile et de jeune

Dans leurs mouvements mesurés

Baignés d’une lumière douce et profonde.

 

Alors le fleuve du sommeil coule enfin en moi

Et l’impérieuse conscience

De mes lumineux devoirs envers mes morts

M’enveloppe de sa tendresse vivante

Et m’empêche de mourir !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Daniel Tcheboukkyarian dit Varoujan (en arménien Դանիէլ Վարուժան ) – (1884-1915) : un des plus grands poètes et écrivains arméniens. Né le 20 avril 1884 à Brgnik (Perkenig) dans l'Empire ottoman, à quelques kilomètres de Sivas (Sébaste). Fuyant les massacres hamidiens, sa famille va s’installer à Istanbul où il devient l’élève des frères Mekhitaristes. Ces derniers l’envoient au Collège Moorad-Rafaélian de Venise et de là en 1905, à l’Université de Gand, en Belgique, où il suit des cours de littérature. En 1909, il retourne comme instituteur à son village, où il enseigne 3 ans. Après son mariage en 1912, il devient le directeur de l’École Saint Grégoire l’Illuminateur d’Istanbul. Il a fondé en 1914 le groupe littéraire Mehian (Temple) visant à la renaissance de l'esprit arménien.


Poète de génie, Daniel Varoujan demeure le symbole de cette époque. Il sait couler la violence de sa passion dans une langue raffinée. Varoujan est aussi le chantre du peuple, dont il veut que la douleur soit sans désespoir. Les Frissons, Le Cœur de la race et la Chanson du pain sont ses chefs-d'œuvre.

Il fut sauvagement assassiné par les Jeunes turcs :

« Varoujan mourut attaché à un arbre, mutilé de part en part, et ses restes furent jetés aux chiens errants. Depuis Euripide, jamais à notre connaissance poète n'avait connu une fin aussi effrayante, sinon celui dont la religion de son peuple se réclamait. Il est difficile de ne pas y penser. Le poète avait trente et un ans." (Luc-André Marcel).

Une plaque commémorative est érigée dans le hall de la bibliothèque de l'université de Gand.

Étendoir (n.m.) : ou étente à linge est un support permettant de faire sécher le linge. De nos jours, le terme « étendoir » a supplanté celui d'« étendage » et est parfois remplacé par celui de « séchoir », bien que ce dernier désigne généralement un système mécanisé de séchage (par une source artificielle de chaleur ou d'aération).

Par ailleurs, alors qu'on utilisait autrefois plus souvent l'expression « pendre le linge », celle plus logique d' « étendre le linge » a fini par la supplanter.

 

ENGLISH :

At Night, The Dead Come Into My Room

To Daniel Varoujan

 

At night, the dead come into my room,

In my heart their hearts are never silent,

They come, bringing blades of green grass

And thin hawthorn branches,

Sit delicately near my bed and sing,

In the caressing coolness

Which floats around their night faces,

Songs of an inimitable sweetness.

 

Through the open window comes the clear wind,

Which knows so well how to soothe away my grief

And fill my open eyes with legends.

 

In the sleeping courtyard, under the aspen tree,

White sheets flap on the tall clothes dryer

And sow a vague stupour on the emaciated face of silence.

 

The familiar moon, with its youngest beams,

Spreads over us its ancient friendship.

 

Then, uttering light harmonious sighs,

Calm, friendly, docile, my deaths leave me

On their fingertips.

 

And there is something beautiful, lithe and young

In their measured movements

Bathed in a gentle and profound light.

 

Then the river of sleep finally flows in me

And my imperious consciousness

Of my luminous duties towards my dead

Envelops me in its living tenderness

And prevents my own death!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

 

18 夜裡,死神進入我室內 /

LA  NUIT, LES MORTS VIENNENT DANS MA CHAMBER

 

致丹尼爾.瓦婁揚

 

夜裡,亡魂進入我室內,

他們的心在我心中沒有安靜過,

他們來時,帶著青翠葉片

和山楂細枝,

客客氣氣坐在我床邊唱歌,

和靄又神情愉快

浮現在他們夜晚臉上,

歌聲甜美無比。

 

清風從開窗吹拂進來,

充分明白如何撫慰我憂傷

以傳奇故事滿足我睜大的眼睛。

 

在寂靜庭院裡,白楊樹下,

白床單在晾衣高竿上飄動

對無言的消瘦臉孔播種驚恐。

 

熟悉的月亮,以淡淡光線,

用古老情誼被覆在我們身上。

 

流露出光線悅耳的嘆息聲,

平靜、愉快、溫順,亡靈離去

躡手躡足。

 

有些事真棒,輕快又活潑

在謹慎細心運動中

沐浴著柔和深遠的光。

 

沉睡河流終於在﷽﷽﷽﷽﷽﷽﷽﷽﷽﷽﷽,91           28,93我內心暢流

而我對亡靈明顯的任務

感受到逼迫的意識

生動溫柔包容我

防止我自己死亡。

 

原註:丹尼爾.瓦婁揚(Daniel Tcheboukkyarian, 筆名Varoujan,

1884~1915):阿美尼亞著名詩人作家。1884年4月20日

生於奧圖曼帝國布里格尼克(Brgnik, 今 Perkenig),離錫瓦斯

(Sivas 即Sébaste)數公里。因哈米特大屠殺事件(les

massacres hamidiens)逃亡到伊斯坦堡,成為梅希塔里斯特學

(Mekhitariste)學生,後獲選留學威尼斯穆拉德.拉菲里安學

院(Moorad-Rafaélian College),1905年到比利時國立根特大

學(l’Université de Gand)進修文學課程。1909年回到家鄉擔

任教師三年。1912年婚後,到伊斯坦堡聖格列高利啓蒙學校

( l’École Saint Grégoire l’Illuminateur)擔任校長。1914年創

立文學社團Mehian(寺院),旨在復興阿美尼亞精神。

 

身為天才詩人,瓦婁揚一直是當代象徵,以雅緻語言消彌激情,

也是人民歌手,撫慰人心,使痛苦的人不致絕望。《戰慄》

Frisson)、《民族心》(Le Cœur de la race)和《麵包之歌》

Chanson du pain)為其代表作。

 

瓦婁揚被「青年土耳其」聯盟野蠻暗,根據馬爾索(Luc-

Andre Marcel)記載:「瓦婁揚被綁在樹上凌遲至死,斷手斷足,

軀體丟給流浪狗。已知自從歐里庇得斯(Euripides)以來,沒

有一位詩人遭遇到如此恐怖的結局,只因民族宗教信仰之故。

難以想像的是,詩人才剛31歲盛年。」

 

在根特大學圖書館大廳掛有瓦婁揚紀念匾。


Traduit en chinois par Lee-Kuei-shien

Mis à jour ( Samedi, 13 Juin 2015 10:36 )