Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

PLUIE PRINTANIERE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

 

PLUIE PRINTANIERE

A Gustave Polycrate

 

Beauté, cette évidence céleste de la pluie,

Cette harmonie liquide d’une matière

Presque impalpable, présente pourtant,

Et vraie comme l’invisible mélodie

De la vieille horloge

Qui accompagne ma vie !

 

Ah, comme elle plaît aux fleurs, aux feuilles

Du minuscule jardin, à l’air heureux

Cette délicate chanson du ciel,

Ce palpitant cantique des anges.

 

Pluie, ce conte de fée,

Armide magicienne qui court

Dans les artère des arbres,

Jetant sur son chemin

Des chaudes brassées

De mots d’amour

Emeraude, rubis et or !

 

Beauté, cette espérance

Dans le velours de l’âme !

Sublime, le temps de charité

Insurmontable

Des êtres et des choses

Lavés, innocentés, grandis

Par le poème inaugurale

De cette pluie printanière!

 

Pluie de lumière! Pluie de grâce !

 

       Athanase Vantchev de Thracy

 

Glose :

Armide : personnage du poème de Torquato Tasso, dit Le Tasse (1544-1595), l’un des plus grands poètes de tous les temps,  La Jérusalem délivrée. Le Tasse écrivit cette œuvre immortelle en 20 chants entre 1570 et 1575, la dédiant à son protecteur Alphonse II d’Este, duc de Ferrare, mort en 1597. Cette immense épopée, égale par sa beauté à l’Iliade d’Homère, raconte l’histoire de la Première croisade conduite par Godefroy IV de Boulogne, dit Godefroi ou Godefroy de Bouillon, duc de Basse Lorraine,  Raymond IV de Saint-Gilles, comte de Toulouse, Hugues de Vermandois, Bohémond Ier, prince de Tarente, et son neveu Tancrède, Etienne de Blois et Robert, duc de Normandie et la reconquête de Jérusalem (15 juillet 1099) sur les musulmans. Le récit, conduit par l’auteur avec une maîtrise absolue, mêle l'histoire de l'amour de Tancrède pour la païenne Clorinde, qu'il tuera en duel, et d'Herminie pour Tancrède, et l'histoire du chevalier Renaud, retenu par la magicienne païenne Armide, nièce du roi de Damas, Hidraot, qui se convertit au christianisme par amour de son prisonnier. Le personnage d’Armide a ensorcelé non seulement le chevalier Renaud, mais aussi Le Tasse, Lully, Gluck, Donizetti, Haendel, Vivaldi, Rossini, Dvorak, Nijinski et Noureev.

Mis à jour ( Lundi, 05 Avril 2010 15:41 )