Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

TOUTES CES CHOSES ETRANGES ET JOYEUSES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

TOUTES CES CHOSES ÉTRANGES ET JOYEUSES


“Felix qui potuit rerum cognoscere causas”

 

(« Heureux celui qui a pu pénétrer le fond des choses. »)

 

Virgile, Géorgiques, 2, 490

 

Bien plus magnifique ce printemps

Qui sème des fleurs roses et blanches

Dans ta lumineuse chevelure !

 

Bien plus suave que l’aube

Ton doux regard qui récompense

La moindre bonté !

 

Bien plus belles tes lèvres à demi ouvertes

Que celles d’un ange qui écoute,

Flottant dans sa propre clarté,

Les innocentes plaintes

D’un enfant éploré !

 

Toi, mon Amie féerique,

Quintessence absolue

De tout ce qu’il y a dans ce jardin

De sacré et de haut !

 

Toi, liliale splendeur

De mes yeux assoiffés de magnificence,

Lumière de ma lumière,

Sublime élégance

D’une fresque

A la beauté comminatoire

De Fra Carnevale d’Urbino !

 

Et tout autour,

La légère,

La fluctuante et sonore stridulation

Des cigales.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 12 septembre 2012

 

Glose :

Bartolomeo Corradini dit Fra Carnevale (Urbino ? – Urbino 1484) peintre et architecte italien du XVe siècle qui a été actif de 1445 à sa mort. Il fut également ingénieur à la cour du duc d’Urbino, Frédéric III. En 1445, Bartolomeo Corradini travaille dans l'atelier de Fra Filippo Lippi à Florence. Quatre années plus tard, il est moine dominicain et prend le nom de Fra Carnevale, puis il retourne à Urbino. Là, il supervise les travaux d'architecture et de décoration de l'église du monastère San Domenico. Dans ses tableaux, il fait montre de sa grande maîtrise architecturale dans des perspectives extravagantes, mais bien calculées.

Comminatoire (adj.) : du latin médiéval comminatorius, dérivé de comminatus, participe passé de comminari, « menacer ». Terme de Droit : qualifie une mesure révocable destinée à faire pression sur un débiteur ; l’astreinte prononcée par le juge est souvent comminatoire.