Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SOUDAIN, UNE VOIX (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

SOUDAIN UNE VOIX

À Alice Sabtini

Ævo rarissima nostro simplicitas

(« La simplicité, si rare de nos jours. »)

 

Ovide, L'Art d'aimer, 1, 241-242.

 

Soudain le flottement d’une voix transparente

Dans la vieille rue étourdit mon cœur.

 

Et je n’ai, de toute la journée, qu’une seule pensée,

Incisive et ténue, constante et aérienne

Comme la braise odorante de bois d’acacia.

 

Alors mon sang se confond avec la sève des cèdres

Et les oiseaux de midi qui anoblissent leurs branches.

 

Pareils à des petites clochettes d’argent

Remuées par le souffle vagabond de la brise,

Des souvenirs anciens essaient

De me déprendre de mon espoir

En semant dans mon âme

La terreur d’un lointaine angoisse.

 

Mais non,

La radieuse concorde de ma poitrine,

La pieuse compréhension des heures

Et l’extrême commisération des abeilles

M’aident à ramer à travers le lac de sanglots

Versés par le temps.

 

Je m’arrête, lève les yeux

Vers la haute sagacité des montagnes

Et reste longtemps ainsi,

Des larmes aux yeux,

Bercé par l’harmonie arcadienne

De cette après-midi

Divinement sensuelle !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Haskovo, le 11 septembre 2012

 

Glose :

Arcadien, ne (adj.) : dans la littérature pastorale grecque, c'est une région idéale, c'est-à-dire ne correspondant à aucune région géographique précise. C'est un lieu paisible propice à la méditation.