Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LUX UMBA DEI (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LUX UMBRA DEI

A Jan Erik Vold

« Erucravit cor meum verbum bonum »

(« De mon cœur a jailli une excellente parole »)

In Vigile de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie

 

Ce vin joliment terreux

Qui mûrit dans les dolia

Enfouis sous terre !

 

Sensuel, gai, plein d’allant !

 

Ce vin voluptueux,

Éclatante coincidentia oppositorum,

Envoûtante Poésie qui renouvelle

Éternellement le monde !

 

Je t’aime,

Splendide Italie !

J’aime la concupiscence

De ton teroldego, immortel cépage des dieux,

Rubis liquide qui emplit

D’arômes

De fruit, de café, de chocolat amer et de terre

L’air délicieux de l’antique pays !

 

Les arbres vivants,

Parcourus de frissons perceptibles à peine,

Se penchent sur nos cœurs,

Sourient et essaient de rendre plus innocents

Les tranchants écueils

De nos discours.

 

Ah, qui des Anciens n’a pas pu mourir ?

 

Puis, nous nous taisons !

L’amitié nous rend nos éveils parfumés !

 

Nos corps sont saisis

D’une immense passion pour les choses simples !

 

Ô humble, ô modeste vertu,

Propre aux âmes bien nées !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 13 août 2012

 

Glose :

Lux umbra Dei : expression latine qui signifie « la lumière est l’ombre de Dieu ».

Vigile (n.f.) : terme synonyme de veillée. C'est aussi la veille d'une grande fête dans la religion chrétienne et l'office qui y est célébré :

Jan Erik Vold Jan Erik Vold (né en 1939) : poète, essayiste, traducteur et musicien norvégien. Depuis 1977, il vit à Stockholm. En 2000, il est fait docteur honoris causa de l’Université d’Oslo.

Dolium (pl. dolia) : vase de très grande taille, pouvant atteindre les 1 200 litres. Il servait de citerne à vin, à huile ou à stocker des céréales. Il était parfois enfoui comme grenier enterré. Une fois en place, les dolia ne pouvaient être déplacés : il fallait puiser dedans pour les vider.

 

Coincidentia oppositorum : littéralement « coïncidence des opposés ». On doit cette idée au grand penseur allemand, Nicolas de Cue (1401 - 1461). Lecteur assidu de Raymond Lulle,  il élabore une méthode intellectuelle pour essayer de penser l'Infini ou le Maximum : selon lui, en franchissant une certaine limite, la raison est obligée de changer de régime, en passant du principe de « non-contradiction » à celui de la « coïncidence des opposés ». Raymond Lulle (Ramon Llull en catalan, Raimundus ou Raymundus Lullus en latin)  - 1232-1315 : philosophe, poète, théologien, missionnaire, apologiste chrétien et romancier majorquin.

Teroldego (n.m.) : cépage bleu assez rare, essentiellement cultivé dans le Trentin, à une vingtaine de kilomètres du Lac de Garde. Bien que ce cépage ait été déjà connu dans l'Antiquité romaine, il ne s'est jamais vraiment répandu hors des frontières de sa région natale. Les rives pierreuses des rivières Noce et Adige et la plaine Campo Rotaliano et son sol de granite et d'ardoise sont en effet autant de facteurs idéaux à la croissance du teroldego. Il donne un des meilleurs vins rouges au monde.

Le Teroldego a des baies de grandeur moyenne, mais est toujours à l'origine de vins dont la couleur rouge (violette) est très profonde. Les styles de vin sont assez disparates, du vin plutôt vif sur le fruit (arômes typiques de mûres écrasées) aux tannins souples et mûrs au vin plus puissant où arômes de fruit, de café, de chocolat amer et de terre forment un tout bien équilibré.