Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

Χαῖρε, κεχαριτωμένη (Je vous salue...) (français) / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

Χαῖρε, κεχαριτωμένη, ὁ Κύριος μετὰ σοῦ

(Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous)

 

Réjouissons-nous

Comme se réjouit le printemps

Touché par la grâce du soleil.

 

Réjouissons-nous

Quand l’âme est braise et passion.

 

Touchons de nos lèvres

Les clairs reflets des nuages dans l’eau calme.

 

Laissons les grillons et les cigales

Porter nos corps vers la transparence du ciel,

Pendant que nos corps endormis

Dans les racines des rosiers,

Ecoute les murmures de l’univers.

 

Là-haut, sur la colline,

Un jour de paix sublime,

La caille craintive

Nous lira l’ode enivrante des jacinthes.

 

Oui, âme de mon âme,

Récitons cette prière

Qui aère le cœur,

Nous qui savons

Que la terre résume

En une seule parcelle définitive

Nos chancelants destins !

 

Mais à présent

Laisse-moi citer ton nom

Jusqu’à faire trembler

L’écumante extase

Des vagues de la mer

Et les cimes des montagnes

Ivre du vin du crépuscule.

 

Que comme un lac,

La feuille blanche

Sur la table modeste

Concentre en elle

Toute la joie

Du monde

Qui nous enlace !

 

Âme de mon âme,

Obstinons-nous, toi et moi,

Dans la douce lumière

De Dieu !

 

 

 

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 5 mai 2012

 

Glose :

 

Χαῖρε, κεχαριτωμένη, ὁ Κύριος μετὰ σοῦ : Je vous salue, Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous – Ave Maria, gratia plena, Dominus tecum.

Caille (n.f.) : onomatopée quaccola, peur-être du francique. Petit oiseau migrateur des champs et des prés, voisin de la perdrix. Terme d’affection : Ma petite caille.

Jacinthe (n.f.) : du grec huakinthos. Hyacinthe. Fleur rose, bleue, blanche. Jacinthe des bois : clochette, endymion.

 

ENGLISH :

 

Χαρε, κεχαριτωμένη, Κύριος μετ σοῦ

(Hail Mary, full of grace. The Lord is with thee.)

 

Let us rejoice

As springtime rejoices

When touched by the grace of the sun.

 

Let us rejoice

When the soul is embers and passion.

 

Let us touch with our lips

The clear reflections of clouds in still water.

 

Let crickets and cicadas

Carry our bodies towards the transparency of the sky,

While our bodies asleep

In the roots of rosebushes

Listen to the murmur of the universe.

 

Up there, on the hill,

On a day of sublime peace,

The fearful quail

Will read us the intoxicating ode of the hyacinths.

 

Yes, soul of my soul,

Let us recite this prayer

Which freshens the heart,

We who know

That the earth sums up

In one definitive grave plot

Our faltering destinies!

 

But now

Let me repeat your name

Until there’s a trembling in

The foaming ecstasy

Of the ocean’s waves

And in the mountain peaks

Drunk on the wine of dusk.

 

How like a lake

The white leaf

On the modest table

Concentrates in itself

All the joy

Of the world

Which embraces us!

 

Soul of my soul,

Let us persevere, you and I,

In the gentle light

Of God!

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges 08 May 2012

Mis à jour ( Mardi, 08 Mai 2012 18:04 )