Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

BREVITATIS CAUSA (français / anglais)

PDF
Imprimer
Envoyer

BREVITATIS CAUSA


“Mousse et radeaux s’ornent de jade;

Les oisillons, bleus et menus,

Perchent ensemble sur les rameaux.

Kiang K’ouei

Ne vaudrait-il pas mieux,

Sous le murmure aérien des saules,

Se pencher longtemps, calmement,

Assidûment

Sur le bréviaire

Des petites choses essentielles ?

 

Être ému par la courtoisie éloquente

Des instants taciturnes,

Par le mutisme attentif des crocus blancs ?

 

Sentir contre ses prunelles hallucinées

La soie douce et bienveillante

Des paupières pudiques!

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, ce samedi 10 mars, Anno Christi MMXII

 

Glose :

Brevitatis causa : expression latine qui signifie « dit brièvement ».

 

Kiang K’ouei (1155-1235) : poète chinois de l’époque de la dynastie des Song (960-1279). Ts’eu, c’est-à-dire texte à chanter.

 

Crocus (n.m.) : du grec krokos, « safran ». Plante herbacée bulbeuse (famille des Iridacées) à floraison précoce. Crocus printanier à fleurs blanches, mauves, jaunes. Espèce de crocus cultivée : safran.

 

Hallucination (n.f.) : du latin hallucinatio. Perception de faits, d’objets qui n’existent pas, de sensations en l’absence de tout stimulus extérieur.

 

ENGLISH :

 

Brevitatis Causa

 

‘Foam and rafts decorated with jade;

Tiny blue birds

Perched together on branches.’

 

Chiang K’uei (1155-1235)

 

Wouldn’t it be better,

Sitting beneath the murmur of willows,

To bow one’s head lengthily, calmly,

Assiduously

Over the breviary

Of small essential things?

 

To be moved by the eloquent courtesy

Of taciturn moments,

By the scrupulously silent white crocuses?

 

To feel against your hallucinated eyes

The soft and welcoming silk

Of your own modest eyelids!

 

Translated from the French of Athanase Vatnchev de Thracy by Norton Hodges 11.03.12.

Mis à jour ( Dimanche, 11 Mars 2012 11:29 )