Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

DIX ALDRAVIAS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

DIX ALDRAVIAS

A Marilza Albuquerque

1.

Capucines

Qui

Rendent

Aérienne

Mon

Âme.

 

2.

Être,

Frissonner,

Boire

Le

Matin,

Miséricorde !

 

3.

 

Pommiers,

Fleurs,

Calices,

Livres

Antiques,

Abeilles.

 

4.

 

Vivre,

Respirer,

Sentir,

Devenir

Douceur,

Liberté.

 

5.

Parménide,

Platon,

Pascal,

Chanter

Comme

Orphée !

 

6.

 

Ouvrir

Les

Agrafes

De

La

Chasteté !

 

7.

Marc-Aurèle,

Astrée,

Pudeur,

Êtres

De

Lumière !

8.

Reconnaître

Les traces

De Dieu

Dans

Le

Silence !

 

9.

Toucher,

Caresser

De Cérès

Les

Saintes

Bandelettes !

10.

Un

Lit

De forestier,

Joie,

Extase

Infinies !

 

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Décembre 2011

 

Glose :

 

Aldravia : qu’est-ce donc que l’aldravia ? Une nouvelle forme de poésie synthétique capable de prouver que la poésie est un art toujours vivant, un savoir-faire immortel. Le poème aldraviste est une composition métrique de six vers contenant chacun un seul mot. Le nombre limite de mots est aléatoire. La préoccupation principale de cette poésie est d’être une condensation de sens conforme à l'esprit poundien, sans que cela implique un effort extrême pour son élaboration. Ce mouvement créateur est né au Brésil. Marilza Albuquerque, une de ses fondatrices, dirige la Société des poètes aldravistes de cet immense pays. Parmi les représentants du mouvement on peut mentionner les noms de Andreia Donadon, J.B. Donadon,, J.S. Fereira, Gabrile Bicalho, Elvandro Burity dont j’ai eu le privilège de traduire les poèmes en français, etc.

 

Je suis le premier poète français à m’essayer à cet  art.

 

Parménide d'Élée (fin du Vie – milieu du Ve siècle av. J.-C) : philosophe grec présocratique. Il est célèbre pour un texte en vers qui eut une immense influence sur la pensée de son époque. Un dialogue de Platon, Le Parménide, porte son nom.

 

Platon (428/427 – 348/347 av. J.-C.) : un des plus grands philosophes grec, contemporain de la démocratie athénienne et des sophistes. Son œuvre est immense.

 

Blaise Pascal (1623-1662) : mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français.

 

Orphée (il a vécu vers 1300 av. J.-C.) : héros et poète de la mythologie grecque, fils du roi thrace Œagre et de la muse Calliope. Il a inspiré, en Grèce antique, une secte religieuse appelée orphisme, qui était liée aux Pythagoriciens et aux mystères du dieu Dionysos.

Marc Aurèle (121-180) : empereur romain. Il régna de 161 à sa mort. Philosophe et écrivain.

Astrée et sa sœur Pudeur : filles justes et vertueuses  de Jupiter et de Thétis. Elles vivaient sur terre à l’âge d’or.

 

Cérès (Déméter): dans la mythologie grecque, Cérès (Ceres) est la déesse de l'agriculture, des moissons et de la fécondité. C’est le nom latin de la déesse grecque Déméter. Fille de Saturne et de Ops. Elle apprit aux hommes l'art de cultiver la terre, de semer, de récolter le blé, et d'en faire du pain. Jupiter (Zeus), son frère, épris de sa beauté, eut d'elle Proserpine (Perséphone). Elle fut aussi aimée par Neptune (Poséidon) et, pour échapper à sa poursuite, elle se changea en jument. Le dieu s'en aperçut et se transforma en cheval. Les amours de Cérès la rendirent mère du cheval immortel Arion (Areion), doué, selon le poète Properce, de la parole. Elle est la déesse des pauvres .