Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

CES MOTS QUI VOYAGENT EN MOI (français : tamazight)

PDF
Imprimer
Envoyer

CES MOTS QUI VOYAGENT EN MOI

A Tomas Tranströmer

« Dicite, semidei, sylvarum numin, Panes

Et si qua adventu es, nympha fugata meo… »

(« Dites-moi, Pans, gardiens des forêts,

Et vous, nymphes, enfuies soudain à mon approche… »

            Jacopo Sannazaro

 

Ces mots

Qui voyagent en moi sans que  nulle frayeur

Gêne la caressante fluidité des mouvements,

Et qu’une brise humide, tombée

De la fraîcheur des hauts arbres,

Peut assembler d’une main de fée

En musique apaisante.

 

C’est alors que, tremblant, saisi de vertige,

J’ose espérer, rêver, attendre plus

Qu’à aucun autre moment,

Un miracle lancé en avant de lui-même.

 

J’ose désirer, comme la sève obscure qui nourrit

Par sa verve l’éclosion des fleurs,

L’épanouissement discret

Des premières notes d’une mélodie chargée de beauté.

 

Ces mots, perméables à l’âme de chaque chose,

Qui voguent, tels des petites barques frêles

Emplies de lumière,

Sur la soyeuse surface du silence

En attente du souffle sacré d’un dieuéloquent.

 

Ils viennent, je le sais à présent,

De très loin, de l’illimité,

Et vont, sans se hâter,

Par d’imperceptibles, par de gracieuses avancées,

Vers l’illimité.

 

Ils traversent mon souffle,

Se jouent de mon émotion,

Frappent de leurs minuscules marteaux d’or

Blanc, rouge, jaune,  

Ma poitrine haletante.  

 

Ils bouleversent le frêle équilibre du sang,

Tintent contre le cristal de la mémoire agitée,

Tressent des cottes de maille invulnérables

Pour me protéger du sourire du néant.

 

Ces mots qui, comme les feuilles en automne,

S’éparpillent sur le sol inquiet

Et que, les doigts incandescents

D’un poète pur,

Messager des divinités bienveillantes,

Réussissent à rassembler, par brassées flamboyantes,

En strophes

Lourdes de promesses et de sens.

 

Mots qui, à la demande d’une âme innocente,

Peuvent éclairer de leurs hésitants lampions

La rude obscurité d’une très longue nuit.

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, ce vendredi 13 juin, l’An de Grâce MMVIII

Glose :

Tomas Tranströmer (né en 1931) : poète suédois qui vit aujourd’hui sur une île en Suède, à l’écart du monde et des médias. Il est psychologue de profession. Tomas Tranströmer a rédigé une quinzaine de recueils en cinquante ans d’écriture. Il est considéré comme le poète contemporain suédois le plus renommé. Il a reçu de très nombreux prix et il est traduit en de très nombreuses langues.

Le poète a été victime en 1990 d’une attaque cérébrale qui le laissa en partie aphasique et hémiplégique. Il a néanmoins publié encore trois recueils depuis lors dont les 45 haïkus de La Grande Énigme (Le Castor Astral, 2004). En France, le Castor Astral et Jacques Outin, son traducteur, s’attachent depuis de nombreuses années déjà à faire connaître son œuvre poétique qui est de toute première importance.

Jacopo Sannazaro (1456-1530) : poète italien de la Renaissance.

 

TAMAZIGHT (langue des Berbères du Maroc) :

 

IWALIWN DDEGH DIGI ITTAWIN IGHF

 

I Tomas Tranströmer

 

“Iniyiwat-I, Pans Imatarn n Taganin , d kennimti,

Tiàrrimin, Tidda d iruln s tsga nw…”

               Jacopo Sannazaro

 

Iwaliwn ddegh

Iwaliwn ddegh digi ittawin ighf ur tlli tawda

Ar isnyumu urzzum tayri n imuddan

D yat tatéfi  n iwri, tdér

S tihli n isekla ixatarn,

Tghi ad tmun  s yan ufus n tamddunt

S lgha ifstan

**    **   **

Aynnagh allig , da trgigi , aghnts tmlellay,

Ghigh ad nurzgh , ad wurggh, qqelgh uggar

Seg matta wakud yadén,

Yat Tartlli d izwarn awd ighf nnes

**    **   **

Ghigh ad irigh , zund iwri  illasn  issiwghn

S uydda mi issen I werzzum n ildjign

Lferh d inkkern

S inyatn imzwura n lgha itkarn s thli.

**    **   **

Iwaliwn ddegh , iddan s  yiman n matta tghawsa,

Innejdan , zund ighrruba imzyan ihrcen

Itkarn s wasidd,

Afella n wudm aleggwagh n ifsti

Ar ttqqeln s wunfus iàzzan n kkuc ifran(isawrn)

**    **   **

Da d tteddun , isinght dghi

Seg uàraq , ar tar

Ddun , ur nnemrarn

S tar isin , s thli ighudan

Ar tartyira.

**    **   **

Da tbbin unfus inw,

Ar ttehdéarn s ifratn inw

Ar  katn s iduddzn nsn imzyan n wurgh

Amllal, azeggwagh , awragh,

Idmarn inw ittedzan

**    **   **

Ar tberramn anyuddu n idammen,

Ar sghuyyun I tmnida n tsktayt icqqan,

Ar zttéan timlsa ittarin

Ad i-arin I tatsa ur illin

**    **   **

Iwaliwn a , zund ifrawn n tardrar,

Bdéan afella n wakal ikersn

Dda , s idéudan ihrcen

N yan umdyaz iséfan( ahurriy)

Amazan (arqqas) n tmssin n tayri

Ghint ad smunt, s irbitn irghan

S tgwuriwin

Izzayn s idéawaln(lqul) d lmàani.

**    **   **

Iwaliwn nna, ran yiman  issurfn,

Ghiyn ad ssiddin s isufa iglugln

Tillas illasn n yidé aghzzaf.

 

 

Traduit en Tamazight (langue des Berbères du Maroc) par

Iga-as asughel s tmazight:

M’hamed Alilouch (Igider n Nqub)

www.alilouch.on.ma / www.alilouch.un.ma