Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

EXSTILLARE LACRIMIS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

EXSTILLARE LACRIMIS

Au Père Maximilien-Marie Kolbe

 

Père,

Je pense à vous ces temps-ci.

 

Je pense à vous surtout le soir :

Je suis seul à la maison,

Seul avec le chant des herbes folles.

Ici, là, partout

Aux abords de l’équateur céleste.

Et plus belle est la nuit à mes doigts.

 

Oui, Père, je le sais, je l’ai appris

Au prix de tant de larmes :

La prière, cette plus belle poésie de l’âme,

Sait intérioriser spontanément,

Immédiatement,

Par un simple regard,

Le monde.

 

Et en cela, Père, en cela ;

Elle n’a pas besoin d’avoir

Des notions cosmologiques

Et philosophiques

Préalables à ce regard.

 

Autour de moi bruissent

Les navires des fenêtres,

Chantent

Les maisons blanches éperdues d’amour !

 

Ah, comment le crépuscule est-il entré dans la ville ?

 

Mort resplendissante du jour,

Petits poussins des nuages,

Les bourgeons des oliviers

Et cette odeur de café…

 

Père,

Vous avez lâché les colombes

Dans le ciel de la Foi !

 

La Foi,

Cette architecture archaïque

Profondément ancrée en nous !

 

Oui, Père,

Tout s’en va

Sans que nous soyons capables d’aller jamais loin

Dans notre tendresse.

 

D’où nous vient cette difficulté non spéculée,

Mais bien réelle ?

 

Ce qui nous reste, Père,

C’est l’amertume qu’a laissé en nous

La divine absence

Des âmes de miséricorde.

 

Père,

 

Sic enim perspicatio,

Sic judico.

 

            Athanase Vantchev de Thracy

 

Paris, le 12 juin 2011

 

Glose :

Le Père Maximilen-Marie Kolbe (1894-1941) : franciscain conventuel. Apôtre de Marie, Martyr de la Charité. Mort à Auschwitz le 14 août 1941. Béatifié par Paul VI le 17 octobre 1971. Canonisé par Jean-Paul II le 10 octobre 1982. C’est une des figures les plus lumineuses du christianisme.

Exstillare lacrimis : expression latine qui signifie « fondre en larmes ». Du verbe latin exstillo, « fondre en larme »

Sic enim perspicatio,

Sic judico : expression latine qui signifie “Oui, telle est mon opinion, tel est mon sentiment »