Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LES MOTS USES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LES MOTS USES

Aux chanteurs du Nass El Ghiwane

 

Frères,

Nous aimons les mots usés jusqu’à la douceur,

La langueur océane de leur musique crépusculaire,

Les lagons tranquilles des poèmes d’amour

Et cette imprécision d’urgence de leurs antiques sonorités !

 

Nous aimons juxtaposer, en une greffe miraculeuse,

Larmes et sourires, chants et silence !

 

Nous aimons le fleuve qui, un moment débordé,

Rentre paisiblement dans son lit,

Les souvenirs qui donnent un corps à l’ombre,

Les regards qui, plus tranquilles et plus pénétrants,

Révèlent à l’âme l’essence du monde.

 

Oui, nous aimons les profonds vertiges de l’aube,

Les phrases devenues nichoirs d’hirondelles,

Les ondées taciturnes des pleurs de joie,

Le bruissement des ramées frêles,

La démarche céruléenne du ciel.

 

Oui, frères, nous aimons

Le parler charnel,

Les voix qui bouleversent les tréfonds,

Les ponts-levis du jour

Qui permettent au soleil d’entrer

Dans les demeures de tous les hommes !

Ah, tous ces mots usés

Jusqu’à la douceur

Qui nous rendent égaux en lumière !

 

Frères !

Mes frères !

Athanase Vantchev de Thracy

Marrakech, ce ùmardi 19 octobre 2010

Glose :

Nass El Ghiwane : au début de l'année 1970, cinq artistes du même quartier (Hay El Mohammadi) à Casablanca, la plus grand ville au Maroc, créent un groupe musical qu’ils appellent Nass El Ghiwane. Ce groupe déclenchera une révolution musicale au Maroc.

Ces cinq artistes sont : Omar Sayed, Larbi Batma, Boujmaa, Alal Yaala, Abderhmane Paco.
Mais Nass El Ghiwane ne se limite pas aux personnes qui forment le groupe. La pratique des ghiwanes est ancestrale. Elle confère à des gens connus pour leur probité et leur modestie la tâche de dire la vie quotidienne, de montrer les problèmes que rencontrent les gens, de chanter leurs joies et leurs peines. Pendant des siècles, ces troubadours vont de village en village et transmettent leur savoir séculaire. Ils sont poètes, chanteurs, acteurs.


L'idée de créer le groupe germe dans l'esprit de Larbi Batma et de Boujemaa lors d'une tournée théâtrale en France. Les jeunes amis veulent perpétuer les traditions de leurs ancêtres. Leur premier concert a lieu à Casablanca, dans le restaurant Le Nautilus. Mais la consécration a lieu au théâtre Mohammed V à Rabat en 1971. Les spectateurs, emportés par le rythme, touchés par les paroles des chants, sont ravis.


Martin Scorsese, le réalisateur américain, a appelé le groupe les Rolling Stones de l'Afrique.