Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

COEUR SUR COEUR (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

CŒUR SUR CŒUR

A Louis Valtat

 

Lumière et lumière ! Et des voix pudiques

Qui tendrement se perdent  parmi les peupliers,

Simplicité biblique des mots qui veulent toucher

Les profondeurs de l’air et l’âme des coeurs tragiques !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

 

Marrakech, le 12 octobre 2010

 

 

Glose :

Louis Valtat (1869-1952) : peintre français. Il fait ses humanités au lycée Hoche à Versailles où ses parents se sont installés. En 1886, âgé de 17 ans Valtat postule son admission à l'École des Beaux-Arts, et complète sa formation à l'Académie Julian où il se lie d'amitié avec Albert André et Pierre Bonnard. Lauréat en 1890 du prix Jauvin d'Attainville, il installe son atelier rue de la Glacière à Paris. Atteint de phtisie, il part pour des séjours de soins à Banyuls où George-Daniel de Monfreid lui présente Aristide Maillol.

À l'exposition de groupe organisée par Paul Signac à la Galerie Durand-Ruel, en mars 1899, il figure avec vingt peintures dont quinze sont regroupées sous le titre « Notations d'Agay, 1899 ».

En effet, depuis l'hiver 1897-1898 c'est à Agay, petit hameau de pêcheurs proche de Saint-Raphaël,  puis à Anthéor distant de quelques kilomètres, que Louis Valtat réside de l'automne au printemps, avec sa femme Suzanne. Il s’est marié en mars 1900.

C'est également en 1900 que sur l’amical conseil de Auguste Renoir, Ambroise Vollard passe un accord avec Valtat dont il acquiert pratiquement la totalité de la production durant plus de dix ans.

Pendant leurs séjours à Anthéor, les Valtat traversent souvent l'Estérel, parfois à bicyclette, pour aller voir Auguste Renoir qui à cette époque loue la "Maison de la Poste" à Cagnes. À l'occasion d'une de ces visites en 1903, Auguste Renoir peint le Portrait de Suzanne Valtat, pendant que Louis Valtat réalise à l'encre quelques portraits de Renoir, dessins qui lui serviront pour graver un bois. La distance séparant Anthéor de Saint-Tropez étant d’environ 40 kilomètres, des visites à Paul Signac se font facilement dans la journée à bord de la Bollée, voiturette à pétrole que Valtat tient de Signac en échange de sa peinture Le Cap Roux.

Le collectionneur russe Ivan Morossov achète à Vollard plusieurs peintures de Valtat. Vollard détenant pratiquement l'intégralité de la production de Valtat.

Au printemps et en été, pour retrouver le bord de mer et surtout pouvoir y peindre, Louis Valtat se rend volontiers en Normandie, à Port-en-Bessin, à Arromanches et plus tard à Ouistreham.

Après avoir mis un terme aux séjours à Anthéor en 1914 et passé dix ans sans les plaisirs d'un jardin, Louis Valtat fait l'acquisition en 1924 d'une propriété à Choisel, petit village de la Vallée de Chevreuse où il séjourne une grande partie de l'année.

Après l'exode de 1940 et les années d'occupations, Louis Valtat atteint d'un glaucome ne quitte plus guère son atelier de l'avenue de Wagram où il réalise ses dernières peintures qui datent de 1948.