Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

SANS IMPEDIMENTA (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

SANS IMPRDIMENTA

 

A Jean Hérold Paul

 

Oui, mon Ami,

Puissions-nous aimer, marcher

Dans la même lumière,

Croître

Dans l’apprentissage de nous-même,

Cultiver la visible splendeur

De notre tendresse !

 

Oui, vivre en Dieu,

Grandir comme les arbres grandissent,

Mûrir sans pourriture !

 

Une vie toute ouverte au-dedans

Avec la solitude comme prunelle

Pour connaître la langue inconnue du ciel

Couvert d’hiéroglyphes,

Pour serrer la vérité de plus près !

 

Ecoutons, mon Ami,

Non les mots, mais leur sens !

 

Ne permettons pas que nos noms s’effritent

Comme les façades, les colonnes,

Les ouvertures, les ornements des temples !

 

Soyons l’amour qui est tout en tout !

 

Ah, mon Ami,

Vous qui connaissez l’Ordre marin des étoiles,

Le plus christique des ordres !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, ce vendredi 8 octobre 2010

 

Je dédie ce poème au jeune et très talentueux poète haïtien Jean Hérold Paul.

 

Glose :

Impedimenta (n.m. pl.) : mot latin qui signifie « bagages ». Ce qui entrave l’activité, le mouvement.