Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

PAREIL A DES FEUILLES MARCESCENTES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

PAREIL A DES FEUILLES MARCESCENTES

 

 

Dans une lourde paix,

Le feuillage décidu des bouleaux

Couvre de son or vagabond

La cour silencieuse

De mes grands-parents.

 

Calme, pareil à des feuilles marcescentes,

Le chagrin ne veut pas quitter

L’arbre de l’âme.

 

Je ferme les yeux,

Mon cœur se fend en deux !

 

Imperceptiblement,

Tournant le dos à l’ardente saison,

Le vent jette sur la terre

Le douloureux suaire de l’hiver.

 

Au loin, un pipeau naïf

Entonne une chanson ancienne.

 

Ses murmures éternels

Rendent spirituelle et légère

L’aurore automnale !

 

Bientôt, les vieilles paysannes,

Inquiètes pour l’avenir de leurs filles,

S’adonneront

A l’antique crommyomancie.

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, ce mardi 14 septembre 2010

 

Glose :

La marcescence (adjectif : marcescent) caractérise l'état d'un arbre ou d'un arbuste qui conserve ses feuilles mortes attachées aux branches durant la saison de repos végétatif (l'hiver ou la saison sèche). Ces feuilles ne tombant que lors de la repousse des nouvelles (au printemps ou au début de la saison des pluies).

La marcescence est considérée comme une variation de la caducité, les arbres et arbustes à feuillage caduc (ou décidu) changeant de feuilles en bloc chaque année et connaissant une phase plus ou moins longue sans feuilles vivantes.

Plusieurs espèces d'arbres appartenant à l'ordre des Fagales tels les chênes, les hêtres, les charmes, les châtaigniers, etc., présentent fréquemment des feuillages marcescents. Chez ces espèces, la marcescence est plutôt une marque de jeunesse ; les grands arbres conservent rarement leur feuillage flétri. La marcescence peut aussi être interrompue par des conditions climatiques particulières qui provoquent la chute des feuilles en cours d'hiver (vent, gelées).

On qualifie également de marcescentes toutes autres pièces végétales qui subsistent desséchées sur la plante alors qu'elles sont mortes. Ainsi en va-t-il par exemple des fleurs des bruyères, des pétales de Dombeya (genre d'arbres et arbustes à fleurs d'origine africaine et malgache), des bractées florales des hortensias, etc.

Decidu, e (adj.) : synonyme de caducifolié. Ce terme désigne les espèces ligneuses (arbres et buissons) qui perdent toutes leurs feuilles en même temps avant d'entrer en dormance hivernale.

Crommyomancie (n.f.) : ancienne voyance qui fut pratiquée et très répandue autrefois en Europe. Il s’agit d’une divination par l'interprétation de la croissance des oignons. La crommyomancie est une forme secondaire de la botanomancie.

Cet oracle renseignait les jeunes filles à marier sur le nom de leur futur mari. La tradition voulait qu'à Noël, elles inscrivent sur des oignons, les noms des différents prétendants. Le premier oignon germé correspondait au nom du futur mari.