Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

GERBERA (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

GERBERA

 

J’entre dans l’âme scintillante

Du parfum de la gerbera

Comme dans un palais

Où tout est surnaturellement sobre !

 

Et je pense à vous,

Gardiens des aromates sacrés :

Anges, apôtres, saints,

Orateurs, martyrs, confesseurs,

Poète, toto coelo, tota terra dévoués

A la Parole Divine !

 

Vivre à jamais, c’est notre sort à nous,

Les Âmes infusées de tendresse,

Vêtues de la clarté  des arcs-en-ciel,

Couronnées de la lumière

De l’Amour !

 

Ô pure magnificence

De ce qui reste

Eternellement simple !

 

Parfum de gerbera,

Parole dans laquelle repose

Toute la mystique

De l’être

De l’homme eucharistique

Et le pacte inviolable du temps

Avec l’éternité !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 13 septembre 2010

 

Glose :

Gerbera (n.f.) : la gerbera est une grosse marguerite aux couleurs chaudes allant du jaune au rouge en passant par le rose appartenant à la famille des Astéracées. .

La gerbera est bien souvent cultivée comme une annuelle alors qu'il s'agit d'une vivace dans son pays d'origine. Avec un peu d'attention, on peut garder cette plante plusieurs années.

Ce genre a été nommé en hommage au naturaliste allemand Traugott Gerber, ami de Carl von Linné.

Il existe environ 30 espèces de Gerbera, originaires d'Amérique du Sud, d'Afrique et d'Asie.

Utilisation

Certaines espèces de Gerbera sont très populaires. Elles peuvent être utilisées en pot dans les jardins aussi bien qu'en fleurs coupées. Les cultivars (les espèces cultivées) les plus répandus sont des croisements de Gerbera jamesonii et de Gerbera viridifolia, tous deux originaires d'Afrique du Sud.

D'un point de vue commercial, les espèces de Gerbera constituent un groupe important. C'est le cinquième groupe de fleurs coupées au monde (après les roses, les œillets, les chrysanthèmes, et les tulipes).

Certains Gerbera contiennent naturellement des dérivés de coumarine.

Coumarine (n.f.) : substance naturelle organique aromatique. Son odeur de foin fraîchement coupé a attiré l'attention sur elle des parfumeurs dès le XIXe siècle.

La coumarine tire son nom de kumarú, le nom dans une langue amérindienne, tupi de Guyane, de l’arbre poussant en Amérique du Sud, le gaiac de Cayenne (Dipteryx odorata) de la famille des Fabacées, donnant la fève tonka d’où cette molécule fut isolée en 1820 par Vogel. Le nom de tonka vient aussi du tupi et d’une langue caraïbe de Guyane, le kali’na (ou galibi).

La coumarine fut l'une des premières synthèses aromatiques réalisées vers la fin du XIXe siècle (1868) par le chimiste anglais William H. Perkin. Quelques années plus tard, en 1882, Paul Parquet employa cette molécule de synthèse pour créer « Fougère Royale », un parfum de Houbigant (devenu H pour homme), puis Aimé Guerlain l'utilisa pour "Jicky de Guerlain", en 1889. Ces usages marquèrent un tournant dans l’histoire des parfums et arômes de synthèses.

Toto coelo, tota terra : expression latine qui signifie littéralement « de tout l’espace du ciel à la terre », c’est-à-dire « entièrement », « totalement ».