Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LES CYCLAMENS (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LES CYCLAMENS


Infatigables, laborieux,

Fleurissent à nos vieilles fenêtres,

Rouges, roses, blancs, panachés,

Les féeriques cyclamens !

 

Parfum discret, l’âme des fleurs

Emplit la maison

De mes parents morts !

 

Comme ils illuminent,

Les somptueux cyclamens,

Les bourgeons de ténèbres

Qui hantent les chambres !

 

Comme ils éclairent

Mon cœur

Et le triste visage

Du ciel hivernal !

 

Eux ,qui savent changer,

Calmement,

Doucement,

Imperceptiblement

La longue nuit en aurore !

 

Seigneur !

Je ne suis plus qu’un vieux poète

Qui chante

En souriant aux ombres

Les pas de jacinthes

Des années !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 10 septembre 2010

 

Glose :

Cyclamen (n.m.) : du grec kuklaminos / κυκλάμινος, lui-même de kuklos / κυκλος , « cercle ou couronne ». Plante vivace rhizomateuse (qui possède un rhizome, une tige souterraine vivace) de la famille des Primulacées. On appelle aussi le cyclamen coquette, pain de pourceau.

La taxonomie reconnaît actuellement 23 espèces de cyclamens. Les cyclamens poussent en plein air dans de nombreux pays méditerranéens, où ils croissent surtout dans les régions fraîches et montagneuses. La plus grande concentration d’espèces se trouve en Asie Mineure. Le Cyclamen purpurascens remonte jusqu'en Europe centrale. Cyclamen somalense pousse dans le Nord-Est de la Somalie.

Les cyclamens sont des géophytes (possédant des organes lui permettant de passer la mauvaise saison enfouis dans le sol), à gros tubercules arrondis et aplatis, en forme de petits pains. Dans certaines régions la croyance populaire veut que les cochons les déterrent : d’où leur nom vernaculaire « pain de pourceau » (Sow bread en anglais, Pan porcino en italien, varkensbrood en néerlandais).

Les feuilles se développent en rosette basilaire (qui se trouve à la base) de laquelle émergent les fleurs gracieuses portées par une tige mince. Leur face supérieure est souvent marbrée de blanc avec, dans sa partie centrale, un motif en « sapin de Noël ». La face inférieure des feuilles de plusieurs espèces est pourprée. On suppose que cette couleur, servant de calorifère, capte la lumière qui traverse la feuille et la transforme en chaleur. Les feuilles disparaissent en été, sauf chez Cyclamen purpurascens et Cyclamen colchicum.

Le genre Cyclamen est remarquable par le fait que pratiquement chaque mois de l'année, il y a des espèces en fleurs. Celles-ci sont rouges, roses, blanches ou panachées, et sont abondantes. Celles de certaines espèces, dont le cyclamen des Alpes, Cyclamen purpurascens, répandent un parfum agréable.

Après la fécondation, le pédoncule floral se tord en tire-bouchon à partir de son sommet, sauf chez le Cyclamen de Perse et le Cyclamen de Somalie. Font exception le Cyclamen graecum, qui le fait à partir du milieu du pédoncule, et le Cyclamen rohlfsianum, qui le fait à partir de la base du pédoncule.

La capsule fructifère, qui mûrit sur le sol, libère de grosses graines recouvertes d'un mucilage sucré, qui sont dispersées par les fourmis. Mucilage (n.m.) : substance constituée de polysaccharides qui gonfle au contact de l'eau et produit une substance visqueuse semblable à la gélatine.

Histoire

Pendant l’Antiquité, le cyclamen était surtout connu pour ses vertus thérapeutiques : il contient un puissant toxique purgatif.

Les Romains appréciaient le cyclamen pour sa floraison, son parfum et sa discrétion. La présence du cyclamen de Perse sur les îles grecques de Rhodes, Karpathos et Crète, et dans le Nord de l’Afrique, en Algérie et en Tunisie, semble être l'ouvrage de moines : en effet, on le rencontre le plus souvent à proximité des monastères et des cimetières.

Le cyclamen fut introduit en Europe au XVIe siècle, et fut cultivé dans les jardins botaniques de la reine Élisabeth Ire d'Angleterre. L’Église catholique y voyait le symbole du cœur de Marie saignant sur la Terre, et cette symbolique a été reprise par les peintres flamands.

Délaissé au XVIIIe siècle, durant lequel il fut plutôt considéré comme une plante de collection, le cyclamen est revenu en vogue à partir du XIXe siècle, dans le cadre du courant romantique.

Plante médicinale :

Propriété : émétiques (vomitives), emménagogues (qui stimule le flux sanguin), purgatives, vermifuges.