Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

GINKGO (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

GINKGO

 

Ô arbre d’archimagie,

Plante fabuleuse,

Plus vieille que les lourds dinosaures,

 

Toi qui as résisté à tant de millions d’années,

Toi qui seul as survécu

Au satanique champignon de Hiroshima !

 

Mes lèvres posées

Sur tes si charnelle, si vertes feuilles,

Ginkgo des dieux !

 

Je te supplie, arbre ami,

Ralentis dans leur vol vertigineux

Les ailes fatales du Destin

De celui qui n’a jamais pu marcher

Sur les lumineux sentiers du bonheur  !

 

Transforme-moi, arbre, en joyeux aegipan,

En nuit éternelle,

En songe qui fait gonfler d’amour

Les semences de la Terre ! 

  Athanase Vantchev de Thracy

Paris, août 2010

Glose :

Ginkgo - Ginkgo biloba(n.m.):  le Ginkgo biloba ou « arbre aux quarante écus » ou  encore « arbre aux mille écus » (银杏 yínxìng en chinois, maidenhair tree en anglais) est la seule espèce actuelle de la famille des Ginkgoacea. On en connaît sept autres espèces maintenant fossiles. Le ginkgo est considéré comme une forme panchronique (espèce actuelle présentant des ressemblances morphologiques avec des espèces éteintes). C'est la plus ancienne famille d'arbres connue, puisqu'elle serait apparue il y a plus de 270 millions d’années. Elle existait déjà une quarantaine de millions d'années avant l'apparition des dinosaures.

Histoire :

Le Ginkgo biloba est naturalisé dans le sud-est de la Chine dans les Monts Tianmushan. Il s'agit d'une espèce cultivée, la version sauvage ayant presque complètement disparue. De là, il arrive au Japon et en Corée aux alentours du XIIe siècle.

Engelbert Kaempfer, médecin et botaniste allemand séjourna au Japon de 1690 à 1692 en mission pour la Compagnie des Indes néerlandaises. Il fut le premier Européen à avoir fait une description de cet arbre dans son mémoire Amoenitatum exoticarum (publié en 1712).

Il rapporta des graines de ginkgo en Hollande et c’est dans le jardin botanique d’Utrecht que les premiers ginkgo européens furent plantés vers 1750.

Le premier pied de Ginkgo biloba en France a été apporté par Auguste Broussonnet (1761-1807) qui l'avait reçu en présent de Sir Joseph Banks (1743-1820). Broussonnet le donna alors à Antoine Gouan (1733-1821) qui le planta dans le jardin botanique de Montpellier. Il donna pour la première fois des graines le 12 avril 1812. En 1795, une bouture prise sur ce ginkgo de Montpellier est plantée au Jardin des plantes de Paris. Ces deux arbres sont toujours vivants à ce jour.

Origine du nom :

Le nom latin ginkgo vient de l'ancienne lecture japonaise ginkyō du mot chinois 銀杏, notée ぎんきょう avec la notation rekishiteki kanazukai dans l'atlas botanique « Kinmôzui » de Nakamura Tekisai (1629-1702).  

En chinois moderne, 銀 se prononce yín et signifie « argent », tandis que 杏 se prononce xìng et signifie « abricot ». Le composé 銀杏 se prononce alors yínxìng : « abricot d’argent ».

Aegipan (n.m.) : dans les mythologies grecque et romaine, l'ægipan était une divinité champêtre mi-homme mi-animal, la plupart du temps dotée de pieds et d'oreilles de chèvre. Associée au dieu Pan, elle s'apparentait aux faunes, satyres et chèvre-pieds.

Elle pouvait prendre parfois la forme d'une créature chimérique représentée la plupart du temps avec un corps de chèvre et une queue de poisson, tel le Capricorne représenté dans le Zodiaque, [mais aussi de lions à queue de poisson, taureaux, etc.