Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

GENTIANE LUTEA

PDF
Imprimer
Envoyer

GENTIANE LUTEA

 

La grande, la superbe gentiane

A l’allure impériale

Avec ses pétales d’or étoilés ;

 

La montagne reste émerveillée

Devant tant de grâce inédite

En ce mois d’août

Rayonnant de splendeur !

 

Ah, mon amour,

Âme irisée de mon âme,

Mon rêve facetté,

A quelle ligne de mon poème

T’ai-je oubliée ?

 

Ô amour dans sa voix totale !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, aout 2010

Glose:

Gentiane (n.f.) : plante, nom vernaculaire qui désigne en français plusieurs espèces de la famille des Gentianacées.

Une trentaine d'espèces sont présentes en Europe. Parmi elles :

  • Gentiane acaule - Gentiana acaulis L.
  • Gentiane amère - Gentianella amarella (L.) Börner
  • Gentiane Asclépiade - Gentiana asclepiadea L.
  • Gentiane des champs - Gentianella campestris (L.) Börner
  • Gentiane ciliée - Gentianopsis ciliata (L.) Ma
  • Gentiane jaune - Gentiana lutea L. -
  • Gentiane des neiges - Gentiana nivalis L.
  • Gentiane des marais - Gentiana pneumonanthe L.
  • Gentiane pourpre - Gentiana purpurea L.
  • Gentiane de printemps - Gentiana verna L.
  • Grande gentiane - voir gentiane jaune

Les gentianes appartiennent avant tout au monde sauvage, mais certaines espèces sont cultivées pour leurs fleurs en forme de trompette qui sont le plus souvent d'une couleur bleue inimitable. D'autres espèces de plus grande taille ont des fleurs de couleur jaune.

On l'utilise dans l'industrie des arômes. La gentiane est aussi intéressante en cosmétique.

Certaines espèces ont des propriétés médicinales, par exemple les racines de la grande gentiane (Gentiana lutea), macérées et/ou distillées, sont utilisées dans la fabrication de liqueurs ou d'apéritifs, comme par exemple la « Suze », l’« Avèze », la « Salers », etc.

Usages thérapeutiques :

La racine de la gentiane est employée depuis l'antiquité pour ses vertus apéritives, digestives et toniques. Elle est utilisée en phytothérapie en application externe et elle agit localement. Autrefois, les utilisations pouvaient être médicinales, notamment comme un des multiples constituants de la thériaque et du diascordium de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle.