Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

LA VALERIANE (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

LA VALERIANE

 

Blanche, la fine valériane

Aux fleurs en corymbes,

Dissimulant ses innombrables trésors

Dans les coffrets d’or de ses racines

Qui effraient l’armée des elfes,

 

Chante, enchantée,

Sous le frivole nuage

Des libellules.

 

Allez-vous en,

Pourpres frénésies du désir !

 

Rayons coupants de juillet,

Purifiez mon cœur

De toutes ses mortes certitudes !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, août 2010

Glose:

Valériane (n.f.) : la Valériane des collines, Valériane officinale ou Valériane à petites feuilles (Valeriana officinalis L.), connue aussi sous les appellations vernaculaires d’Herbe-au(x)-chat(s), d’Herbe de Saint-Georges, ou d’Herbe à la meurtrie (rampante)[] est une plante herbacée vivace de la famille des Valérianacées. Elle est utilisée pour favoriser le sommeil et atténuer la nervosité.

Alors que les linguistes voient dans le nom de cette plante un dérivé du verbe latin valere,  « être fort », le Trésor informatisé de la langue française précise que le nom de valériane vient « du latin médiéval valeriana, d'après le latin Valeria, province romaine de Panonie (l’actuelle Hongrie)…où cette plante était très répandue. »

Hippocrate, Dioscoride et d'autres auteurs anciens recommandaient la valériane dans diverses indications.

Dans la campagne de Bologne en Italie, on croyait autrefois qu'il y avait une valériane mâle (valérien) et une valériane femelle. On attribuait aussi à la valériane le pouvoir de chasser les elfes. Son appellation d'herbe-aux-chats est due à l'attirance de ces animaux pour son odeur : alors qu'elle semble agir comme un calmant sur l'homme, son influence est inverse sur les chats. En fait, elle provoquerait un état proche de l'euphorie éthylique ou cannabique chez ces félins.