Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

DINOCRATE DE RHODES (français)

PDF
Imprimer
Envoyer

DINOCRATE DE RHODES

A JonMark DeSys

 

Génie de la mesure, démon de la splendeur,

Tu as guidé la main ionique de Dinocrate

Pour faire d’Alexendrie la ville aristocrate,

Reflet de l’infini, image de la grandeur !

 

Heureux, nous dormions à l’ombre du Séma,

Rêveurs illuminés, adolescents épris

De la déesse Bastet et des immenses nuits

Qui transformaient nos corps en hymne à la joie !

 

            Athanase Vantchev de Thracy

Paris, le 27 juillet 2010

Glose :

Dinocrate de Rhodes est l'architecte de la ville d'Alexandrie, érigée sous le règne d'Alexandre le Grand (356-323 av. J.-C.) qui décide de faire naître une ville au bord de la mer d'après une idée d'Aristote (384-322 av. J.-C.). Ce dernier se référait à l'enseignement d'Hippocrate préconisant le plan hippodamien, c’est-à-dire en damier, pour contribuer à une meilleure santé des habitants de la cité.

Avec Cléomène de Naucratis, administrateur grec du désert arabique et des finances d’Egypte, chargé d'édifier la future cité, Dinocrate dresse, sur les directives d'Alexandre, les plans d’un projet urbain pharaonique. Le tracé du plan de la nouvelle cité est établi selon les principes déjà appliqués par l’architecte, planificateur urbain, physicien, mathématicien, météorologiste et philosophe Hippodamos de Milet (Ve siècle av. J.-C.), inventeur de plan en damier et constructeur de la ville du Pirée.

Séma ou Sôma : le tombeau d’Alexandre le Grand érigé en Alexandrie.

Bastet est la déesse de la musique, de la joie et de la maternité aux traits félins dont le centre religieux se trouvait dans la ville de Bubastis en Egypte. C’est l’une des divinités les plus discrètes du panthéon égyptien. Elle n’a jamais été représentée ailleurs que dans son temple à Bubastis. Selon Hérodote, ce temple aurait été, à son époque, le plus beau du pays, avec le plus de fidèles.

D’abord divinité locale de la ville de Bubastis, le culte de Bastet s’est propagé progressivement à toute l’Egypte. Vénérée dès la VIe dynastie, sous le règne de Pépi II (devenu pharaon vers 2246 av. J.-C.), on l’imaginait comme le pendant d’Hathor de Dendérah.