Accueil
Biographie
Bibliographie

Evénements
Invités
Correspondance
Photos
Contact

OEUVRES

Voluptés inassouvies
Sainte Anne
Haiku
Soupir
Tendresse

Instant
Ad Limina Apostolorum
Noël
La Création

La mort du Prophète
Le visage de l'ami
La Vie s'avance
Chants monodiques
Emotion

Mitis ut colomba
Toi, Vierge de feu
Instants de pure éternité
Etait-ce moi, ô âme

Pâques

Tu frappes à la porte
Trois s
oupirs
Palmyre
Innocence
Des saintes et des roses
Nuit profonde de l'été
J'ai de la mort
Calme tragique et nostalgie
Des paroles anciennes
Frisson

Tu dis approche

Les mots
Eponymie
Sandro Botticelli
La chapelle funéraire
Rencontre
Synaxaire
Kontakion
Les cieux des cieux
Divagation
Offrande florale
Forêt de lumière
Aime-moi, Ô mon amour
Er le pamphylien
Tu entres, tu allumes la lumière
Elévation sur la beauté

La poésie russe
Hortus delicarium
Scintillement
Deux saisissements de l'âme
Ô temps sublime, Ô Pâques divine

Prosopopée
Douleur
La rue que j'habite
Accalmie

Ô Âme, Combien les paroles
Des Vers par d'autres aimé
Allophtoneonta

Seneca
Tu es, ami splendide
Catulle

Carthage
Berceuse
Au-delà de la surface
Transcendance
Et cette lumière insaisissable
Revelator Occulti
Rêve

Funérailles grecques

Souris mon bel enfant
Musique de la mémoire
Haibun pour un prince endormi
Haibun pour un prince amoureux
Aube
Ecoute, mon tendre prince
Je regarde par la fenêtre
Sublime perfection
Anaglyphes
Lampadophores
Modestie
Non mon frère je ne suis pas triste
Immersion
Khosrow Anushirvan
Mots d'azur
Andronikos
La Stèle obsidienne

Postludium

 

précédent  <   Sainte Annne     >  suivant



Sainte Anne et la vierge

version anglaise
version bretonne

A Thierry Jolif                                                       

 

« Je vous laisse la paix ;

c’est ma paix que je vous donne ; »

 

            Evangile selon saint Jean, XIV, 27

 

Le temps intemporel dans l’ambre des cyprès,

L’été orné de myrte et l’air de résédas

Et la voix de l’ange tremblant dans la soie

Du ciel qui s’agenouille sous l’or des orangeraies !

 

C’est Toi l’exquise Elue, l’Epouse, la Vie, la Clef

A qui l’Eternité remet dans la joie

L’anneau de la survie, le sceau de la Croix

Et l’immortalité des mots sublimes et vrais !

 

Ô cœur où a fleuri la tendre violette,

Le lys de la pureté, la Mère de notre Dieu,

Je te supplie du fond de ma détresse muette

 

Remplis de lumière mon âme, ma vie, mes yeux !

Défends ma foi d’enfant, mon corps, mes mains, mon chant,

De l’arrogance du vide, des affres du néant !

  

Athanase

  

A Paris, ce mercredi 14 janvier (Nouvel An Russe), Anno Domini MMIV – 14h40

 

 

Glose :

 

Sainte Anne et saint Joachim sont les parents de la Vierge. Sainte Anne est la Patronne céleste de Bretagne.

 

Sainte-Anne-d’Auray : commune du Morbihan, arrondissement de Lorient, près d’Auray.1 630 habitants (Saints-Annois). Ancien couvent des Carmes avec cloître du XVIIe siècle. Basilique du XIXe siècle dédiée à sainte Anne. Pèlerinage, appelé « pardon de sainte Anne », le 26 juillet.

Sainte-Anne-de-Thracy :
monastère construit au XVIIe siècle à 2 km du village de Thracy, lui-même situé à 16 km de la ville de Haskovo, capitale de la Thrace, Bulgarie du Sud-Est. Les ancêtres du poète contribuèrent largement à l’édification de ce lieu de contemplation et de prière. Sainte Anne est la Protectrice mystique de la famille de Thracy.


 

J'ai consulté les dictionnaires à propos de l'orthographe exacte des 7 saints bretons :

1. Tugdual (Tudwal), (mort vers 564), évêque de Tréguier – fête le 30 novembre
2. Paul Aurélien (mort en 575), évêque d’Ouismor, l’actuel Saint-Pol-de-Léon – fête le 12 mars
3. Corentin (Cury), (mort vers 490),  évêque de Quimper – fête le 12 décembre
4. Paterne (Podarn), (mort vers 726), saint martyr – fête le 12 novembre
5. Samson (né vers 490 – mort vers 565), saint, évêque – fête le 28 juillet
6. Hervé (mort vers 575), abbé de Plouvien, chanteur gallois (ou ménestrel), aveugle conduit par un loup. 
7. Erwan (Armagillus ou Armel), (mort vers 550), ce nom a plusieurs variantes : Erwan, Ervan, Ermel, Erme, Ermin, Arthmael, Armail, Arzel, Armahel, Hermel, Thiarmail – fête le 16 août

 

 

Le poème « Sainte Anne » d’Athanase Vantchev de Thracy a été traduit en anglais par un des plus éminents poètes britanniques Norton Hodges.