Statistiques
Blogspot            ancien site - cliquer ici / old website - click here            Poetrypoem

La mort de John Keats - français / anglais

PDF
Imprimer
Envoyer



LA MORT DE JOHN KEATS

 

À Norton Hodges

 

Ah, ce vers navrant de Shelley sur la mort de Keats :

 

« And one with trembling hands clasps his cold head

(« L'un d'eux, de ses mains tremblantes, presse cette tête glacée ») !

 

Keats, la voix de saphir, le vespéral rossignol d'Angleterre

Mort, mort à Rome, loin des amours mélodieuses

Et des baisers bleus de sa bouche séraphiques !

 

Ah, cette chambre nue où des anges éplorés,

Des blancs perce-neige sur la poitrine

Ont élevé vers l'éther la clarté vacillante de son corps

Dans l'éclat de sa jeunesse !

 

Lui, vêtu de la transparence du matin,

Ne contemplera plus jamais

Les vivantes splendeurs de la ville éternelle !

 

Seul avec l'air, inconsolable,

Je pleure sur l'épaule de la grande nuit

Qui puise sa force sombre

Dans l'océan toujours agité des ténèbres !

 

Ô lumière mordue par la mort,

Ô toi promesse d'immortalité !

 

À présent, l'innocence azurée de son âme

Éclaire le frissonnant horizon et vient d'une main légère

Chasser loin de l'oubli son nom gravé dans la spessartine !

 

Lui, qui a su ébranler de ses strophes éthérées

Les esprits célestes voguant dans l'infinie beauté du ciel !

 

Comme Thalès, il a pu mesurer

Le cœur des grêles étoiles du Chariot,

Cette constellation fascinante

Qui guidait de sa verte lumière les Phéniciens

Sur les eaux émues de la mer !

 

Ö Muses triplement bienheureuses,

Couvrez son front pâle de couronnes de roses rouges

Afin que je défaille de plaisir !

 

Et vous, fleurs ruisselantes et herbes grasses,

Rappelez sans cesse aux hommes mortels

La grâce vivifiante de son verbe délicat !

 

Athanase Vantchev de Thracy

 

Marrakech, le 18 novembre 2017

 

Glose :

 

Percy Bysshe Shelley (1792-1822) : ll'un des plus grands poètes romantique britanniques. Si les anthologies reprennent surtout Ozymandias, Ode to the West Wind, To a Skylark et The Mask of Anarcy, ses œuvres les plus importantes sont de longs poèmes visionnaires tels que Alastor, Adonaïs, Prometheus Unbound, et son poème inachevé The Triumph of Life.

 

John Keats (1795-1821) : est l'un des plus délicieux poètes romantique anglais, mort de tuberculose à Rome.

 

Spessartine (n.f.) : minéral de la famille des grenats. Les pierres gemmes peuvent être taillées comme pierre fine. La spessartine forme une série avec le grenat almandin et le pyrope.

 

Thalès de Milet, en grec ancien : Θαλῆς ὁ Μιλήσιος / Thalễs ho Milếsios, est un philosophe et savant grec né à  Milet vers 625 av. J.-C. mort vers 547 av. J.-C.

 

C'est l'un des Sept sages de la Grèce antique et le fondateur de l'école milésienne. Philosophede la nature, il passe pour avoir effectué un séjour en Égypte, où il aurait été initié aux sciences égyptienne et babylonienne. On lui attribue de nombreux exploits arithmétiques, comme le calcul de la hauteur de la grande pyramide ou la prédiction d'une éclipse, ainsi que le fameux théorème de Thalès. Il fut l'auteur de nombreuses recherches mathématiques, notamment en géométrie.

Le Chariot : la Grande Ourse est la troisième constellation du ciel par son étendue. Elle contient la « grande casserole » (ou « grand chariot »). Faisant partie des 48 constellations identifiées par Ptolémée,elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole ou chariot que composent ses sept plus brillantes étoiles. La Grande Ourse est une constellation circumpolaire pour les observateurs situés au-dessus de 41° de latitude du Nord et elle ne semble jamais se coucher. En  grec, le mot ours se dit arktos, qui a donné le nom d'Arctique.

 

ENGLISH :

 

The Death of John Keats

for Norton Hodges

 

I think of Shelley’s heartbreaking line on the death of Keats:

And one with trembling hands clasps his cold head.

 

Keats, that sapphire voice, the evening nightingale of England

dead, dead in Rome, far from the melodious loves

and the blue kisses of its seraphic mouth!

 

Ah, this bare room where tearful angels,

with white snowdrops on their breasts

have lifted towards the ether the flickering brightness of his body

in the full brilliance of youth !

 

Clad in the transparency of the morning,

he will never again contemplate

the living splendours of the Eternal City!

 

Alone with the air, inconsolable,

I weep upon the shoulder of the vast night

that draws its sombre strength

from the still restless ocean of the darkness!

 

O light doted on by death,

O you, promise of immortality!

 

Now, the azure innocence of his soul

is lighting the trembling horizon and coming with a light touch

to chase far from oblivion his name engraved in garnet!

 

He who knew how to stir the celestial spirits

sailing the infinite beauty of the heavens with his ethereal verses!

 

Like Thales, he could measure

the hearts of the frail stars of the Great Bear,

that irresistible constellation

whose green light guided the Phoenicians

over the deeply moved waters of the sea!

 

O Muses, three times fortunate,

make me faint with pleasure

and cover his pale forehead with crowns of red roses!

 

And you, flowing streams and fertile grasses,

remind mortal men without cease

of the life-giving grace of his delicate words!

 

 

Translated from the French of Athanase Vantchev de Thracy by Norton Hodges

 

 

 

Mis à jour ( Dimanche, 19 Novembre 2017 09:41 )